1403/6 juin 1918: 5.000 américains tués à la bataille du Bois Belleau (résumé) 

 La bataille du Bois Belleau (résumé)

A 3h45 du matin du 6 juin 1918, les Marines et leurs alliés français lancèrent une attaque pour s’emparer de la cote 142, une petite colline qui surplombe la ville de Torcy. Sur un front de huit cents mètres se trouvaient au coude à coude le 1er bataillon du 5ème Régiment, sur le flanc gauche, et le 3ème bataillon du 5ème Régiment sur le flanc droit de la Brigade des Marines. Dans le courant de l’attaque, des trous se formèrent dans les lignes alliées. Le 1er bataillon du 5ème Régiment vit bientôt son flanc exposé aux Allemands et essuya un feu intense des nids de mitrailleuses. Surmontant des pertes énormes, le bataillon atteignit son objectif à 7h00. Le restant de la journée se passa à repousser les nombreuses contre-attaques allemandes, à tenir les positions et à prendre les marques d’une des batailles les plus ardentes de l’US Marine Corps.

Le 6 juin 1918 à midi, les Marines reçurent l’ordre de s’emparer de la ville de Bouresches et de conquérir le secteur sud du bois de Belleau. A 17h00, le 6ème Régiment de Marines entama sa progression sur quatre cents mètres dans un champ de blé mûr. Lorsqu’il fut à découvert, les mitrailleuses allemandes ouvrirent le feu. En dépit de pertes considérables, le 6ème Régiment de Marines captura Bouresches, et une petite partie du bois de Belleau. Cette action, couplée avec celle de la cote 142, devait jalonner les contours de l’une des batailles les plus ardentes auxquelles devaient participer l’US Marine Corps au cours de son histoire.

Le 8 juin 1918, les Marines du 6ème Régiment reçurent pour mission de s’emparer de la partie sud du bois de Belleau .Mésestimant le volume des forces allemandes dans cette partie du bois, ils déclenchèrent un assaut sans appui pour saisir leur objectif. Ce premier assaut fut repoussé par des Allemands solidement retranchés. Les vingt-quatre heures suivantes permirent d’élaborer un plan d’emploi des armes combinées pour enlever l’objectif. A 4h30 le 10 juin, des éléments du 6ème Régiment de Marines, appuyés directement par leur bataillon de mitrailleuses, lancèrent l’assaut. Après deux heures d’un combat intense et acharné, l’objectif était enlevé.

Le 11 juin 1918, des éléments du 5ème Régiment de Marines lancèrent avant l’aube un assaut dans la partie ouest du bois de Belleau pour établir le contact avec le 6ème Régiment. Ce plan de devait pas survivre à la brume, à la tourmente, à la confusion et au chaos des armes. Les Marines perdant tout repère furent exposés à un feu nourri des mitrailleuses et fusils allemands. En dépit de pertes énormes, d’un feu d’artillerie intense avec usage des gaz, ils parvinrent à se réorganiser et à reprendre la poussée. La bataille se désagrégea en un combat de sections, de groupes et finalement d’homme à homme, qui vit les Marines enlever l’un après l’autre les nids de mitrailleuses, à la baïonnette et au corps à corps. Après des heures d’un combat acharné, le 5ème Régiment de Marines perçait à la lisière nord du bois.

Le 23 juin 1918, après un court repos, la Brigade des Marines reprit son attaque pour s’emparer des derniers arpents du bois de Belleau encore tenus par l’ennemi. A 19h00, quatre compagnie du 5ème Régiment donnaient l’assaut. Les Allemands, fermement retranchés et appuyés par des mitrailleuse, les repoussèrent. Au prix de cent-quatre nouvelles pertes et de cinq heures de combat, les Marines se retrouvèrent sur leur base de départ. Le 25 juin, ils attaquaient à nouveau. Après un pilonnage d’artillerie de quatorze heures, ils franchissaient les bases de départ. La farouche résistance allemande s’effondra finalement devant la férocité de l’attaque. A 23h30, le bois de Belleau était sous contrôle allié et accroché à jamais à l’histoire de l’US Marines Corps

source: http://milguerres.unblog.fr/la-bataille-du-bois-belleau-juin-1918/

http://www.picardie1418.com/fr/decouvrir/bois-de-belleau.php
lire aussi : http://www.civfrance.com/centenaire/Les_soldats_americains_sur_le_front_francais_durant_la_premiere_guerre_mondiale_23.11.16.pdf

lire aussi http://surlalignedefront.fr/2014/03/08/la-memoire-du-plus-fort/

Le 30 ème US infanterie régiment envoyé à Château-Thierry (Aisne)

Le 30e U.S. Infantry Regiment de la 3e Infantry Division, dépêchée au sud de Château-Thierry pour faire face à l’avance allemande sur la Marne, relève le 6e Régiment de Cuirassiers français de la 4e Division de Cavalerie en défense sur la rive sud entre Nogentel et Nogent-l’Artaud, pour prendre part à l’attaque de la côte 204.

source: http://dvole.free.fr/1918/index.htm

Les combats pour reprendre la vallée du Clignon

6 juin 1918: la prise de Bouresches :

bouresch.

Après la prise de la côte 142, il fallait sécuriser le flanc droit du bois de Belleau. Une attaque du 6ème Marines partit de l’est de Lucy à travers la lisière sud du Bois de Belleau, mais fût stoppée par la résistance ennemie avant d’atteindre la partie du bois derrière Bouresches. L’attaque sur Bouresches était lancée depuis la lisière des bois situés à l’est de Triangle et au sud de Bouresches par le deuxième bataillon du 6ème Marines, deux compagnies s’élancèrent sur Bouresches sur une distance d’environ 700 mètres à découvert, sous le feu de l’artillerie allemande, et des mitrailleuses placées dans les maisons et le clocher de l’église du village, cela fût également très meurtrier pour les Marines dont seulement une vingtaine d’hommes atteignirent le village et en chassaient les Allemands jusqu’à la lisière nord. Il leur faudra tenir le village sans ravitaillement jusqu’au 7 juin, et repousser les contre-attaques allemandes.

Pendant cette attaque le Capitaine Duncan commandant de la 96ème compagnie, une des deux parties à l’assaut du village, fût blessé. Les unités médicales pour les Marines étaient constituées de médecins de l’US Navy, qui étaient rattachés au Corps des Marines, un de ces médecin, le Lieutenant Osborne, arrivé quelques jours plus tôt et rattaché au 6ème Marines, se lança avec des brancardiers sous le feu ennemi pour essayer de transporter le Capitaine Duncan en lieu sûr, mais un obus tombant à proximité tuait un brancardier, le Lieutenant Osborne, et le Capitaine Ducan. Le Lieutenant Osborne sera décoré à titre posthume de la plus haute distinction des Etats-Unis, la Médaille d’honneur du Congrès, pour cette action, il repose au cimetière américain de Belleau, et une rue de Bouresches porte son nom.

source: http://cavalbatmarne.free.fr/prg900_2.htm

Journal du jeudi 6 juin 1918

Attaques locales sur plusieurs parties du front.
Aux lisières nord du bois de Carlepont, deux attaques ennemies ont été arrêtées par nos mitrailleuses.
D’autres tentatives dans la région d’Autrèches, à l’est de Dommiers et vers Corcy ont également échoué.
Au nord de Corcy, une action d’infanterie, appuyée par des chars d’assaut, nous a permis de rectifier notre ligne aux lisières de la forêt.
Au sud de l’Ourcq, les Allemands ont dirigé de violentes attaques sur Chézy et au sud-est de cette localité. Nos troupes ont brisé tous les assauts et infligé des pertes sérieuses à l’adversaire.
L’activité de l’artillerie continue, très vive, au nord de l’Aisne et dans la région de Reims.
Les Anglais ont exécuté des raids heureux aux environs de Lens et au sud du canal de la Bassée et fait quelques prisonniers.
Au sud-ouest de Morlancourt, un coup de main ennemi, tenté ce matin de bonne heure, à la faveur d’un vigoureux bombardement, a été repoussé. Des Allemands ont été capturés.
Activité de l’artillerie ennemie au nord de la Scarpe et de la Lys, et dans les secteurs de Merris et du canal Ypres-Commines.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s