1451/24 juillet 1918: la seconde bataille de la Marne (suite)

La seconde bataille de la Marne (suite)

Ville-en-Tardenois

Le 24 juillet, la division française du général Roig-Bourdeville enlève Oulchy-la-ville aux Allemands, et ses régiments (5e, 74e et 224e régiments d‘infanterie) capturent 600 prisonniers allemands.

Le 25 juillet, Oulchy-le-Château tombe, attaqué de front par le 23e régiment d’infanterie Française et à revers par le 128e régiment d’infanterie, de la division Bablon.

De l’autre côté, l’armée française du général Berthelot est aux abords de Ville-en-Tardenois; et dans un magnifique assaut, le 103e régiment d’infanterie, qui, depuis le 15 juillet, a perdu presque tous ses officiers et 75 pour cent de ses effectifs, enlève le village de Romigny aux Allemands .

Le 26 juillet, Von Boëhm lâche la Marne et fait sauter les ponts de l’Ourcq. Le soir, notre infanterie française est à Bruyères, à Villeneuve-sur-Fère et à Courmont. La nuit, on se bat à Ronchères, où l’ennemi résiste, grâce à une puissante artillerie.

Le 27 juillet, Mangin attaque Buzancy, Degoutte traverse Fère-en-Tardenois; Berthelot dépasse Ville-en-Tardenois; l’ennemi tient âprement; ailleurs, il cède et notre cavalerie française cueille des trophées ou parvient difficilement à conserver le contact.

source: http://chtimiste.com/batailles1418/1918marne.htm

Journal du mercredi 24 juillet 1918

Au nord de Montdidier, une opération locale, vivement conduite, nous a permis d’occuper les villages de Mailly-Raineval, Sauvillers et Aubvillers. Nous avons fait 1500 prisonniers. Nous avons progressé sur les deux rives de l’Ourcq, en particulier vers Oulchy-la-Ville, et sur la rive nord de la Marne.
Les troupes anglaises ont légèrement avancé leur ligne au sud d’Hébuterne, de Merris et de Meteren. Elles ont également amélioré leurs positions dans le secteur d’Hame1, au nord d’Albert. Elles ont exécuté avec succès des raids aux environs d’Ablainzevelle, Ayette, Oppy, Avion et Lens, ramenant des prisonniers et des mitrailleuses.
Aux environs de Merris, à la suite d’une rencontre de patrouilles, au cours de laquelle une cinquantaine d’Allemands ont été tués, elles ont encore capturé des prisonniers et des mitrailleuses.
L’artillerie ennemie se servant d’obus à gaz toxiques, s’est montrée active dans le secteur de Villers-Bretonneux, de même que dans celui de Dickebusch.
Sur le front italien, duels d’artillerie dans la zone du Tonale, dans le Vallarsa et sur le bord est du plateau d’Asiago. Nos alliés ont par leur feu, dispersé des troupes et des convois dans la région du Stelvio et dans le val Brenta.
En Albanie, les Italiens ont continué leur avance dans l’arc du Devoli, au nord de Bérat et enlevé la hauteur 900. Ils ont capturé des prisonniers et des mitrailleuses.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juillet18.htmlsource:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s