1459/1 août 1918

Le 63 ème RA réorganisé

Le 63° RA est scindé le 1er août 1918 en trois formations qui sont :
-  le 63°RA (unités aux Armées, matériels demi-fixes de 75 mm),
-  le 66°RA (unités aux Armées, matériels mobiles de 75 mm sur autocanon et (nouveaux) 75 sur remorque, qui sont progressivement articulés en Groupes puis en Batteries),
-  le 166°RA (unités aux Armées, nouveaux matériels semi-fixes de 105 mm long), rattaché administrativement au 66°RA.

A cette même date, toutes les unités de projecteurs sont rassemblées dans un nouveau régiment : le 67°RA dont le dépôt est rattaché administrativement au 36°RA de Chartres, tandis que l’artillerie de défense contre les aéronefs s’enrichit du 501°RIT (régiment d’infanterie territoriale) qui regroupe les compagnies de mitrailleuses de 13,2 mm et du 2ème Groupe d’aérostation.

source: http://basart.artillerie.asso.fr/article.php3?id_article=740

Quand le salut vient du ciel à Vandières (51)

« Pénigaud et Forquet surnommés Les Messies de Vandières après leur exploit du 15 juillet 1918. Descendus par un obus le 1 er août 1918. »

En juillet 1918, ils sont les premiers à larguer depuis leur avion vivres et munitions à un régiment encerclé. Un exploit qui a fait d’eux les Messies de Vandières.

A partir de  du 21 mars 1918, les troupes allemandes ont isolé le 317ème Régiment d’Infanterie par des tirs d’artillerie intenses. Tout espoir semblait perdu pour  les hommes. Plus aucune liaison radio et terrestre, plus de vivres, de munitions,plus de repli possible.  A l’initiative de l’équipage constitué du sous-lieutenant Jacques Pénigaud, observateur, et de l’adjudant Henri Forquet, pilote, la définition de la « livraison par air » allait être appliquée le 15 juillet 1918 à Vandières dans la Marne.

Encerclé, un bataillon sous les ordres du capitaine Marcel Boullet a été ravitaillé par un appareil de type Salmson 2A2 de l’escadrille Sal-105 dont la vocation première était d’observer et de bombarder les champs de batailles et dont la devise était

« Pas de raté, Pas de maqué ». Cette initiative a été poursuivie par une escadrille de Huit  Bréguet XIV qui larguent 600 biscuits, 150 boules de pain, 200 boites de conserves et des munitions de petit calibre. Les largages ont été effectués derrière le château de Vandières, lieu des combats.

Les deux aviateurs ont été descendus par un obus le 1 er août 1918.

source: https://www.axomois.fr/2018/06/19/marne-hommage-aux-messies-de-vandières/»

article payant sur L’Union: http://www.lunion.fr/95926/article/2018-06-11/quand-le-salut-vient-du-ciel

Journal du jeudi 1 août 1918

On ne signale aucun évènement important sur le front, au nord de la Marne.
Les Anglais ont capturé quelques prisonniers, au cours d’un raid heureux exécuté dans le voisinage d’Ayette.
Un peu après minuit, des patrouilles australiennes ont pénétré dans les positions ennemies aux environs de Merris; elles ont fait 40 prisonniers.
L’artillerie ennemie a été active, avec émission d’obus à gaz, au nord d’Albert. Elle a également manifesté de l’activité en de nombreux points, entre le canal de la Bassée et Ypres.
Les Américains ont repoussé de fortes contre-attaques ennemies exécutées par des troupes fraîches au delà de la ligne de l’Ourcq. Sergy, qui a changé quatre fois de mains, est resté en leur possession.
Les Belges ont réussi un coup de main dans les organisations ennemies de la région de Saint-Julien et fait 11 prisonniers.
L’aviation anglaise a fait des reconnaissances et pris des photographies. 10 tonnes de bombes ont été réparties sur les dépôts de munitions, gares et cantonnements, dans les environs de Douai, Armentières, Bapaume et Chaulnes.
Neuf appareils ennemis ont été abattus en combats aériens, et deux ballons sont tombés en flammes. Quatre avions anglais manquent.
Nos alliés ont bombardé Bapaume, ainsi que des batteries ennemies en action au nord de la Somme.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s