1475/17 août 1918

Parution du journal  « Le coup de canon »

source: http://normannia.info/items/show/190680#?c=0&m=0&s=0&cv=0

Première liaison postale régulière par avion

17 août 1918, première liaison postale régulière par avion (Paris – le Mans – Saint-Nazaire)

La circulation des personnes est modifiée par décret

Le Figaro du 17 août 1918 rappelle les règles, différentes selon la zone et la nationalité du voyageur, régissant les déplacements sur le territoire français.

«Une note officieuse rappelle à nouveau les dispositions du décret concernant la circulation en France: Les Français peuvent se déplacer sur tout le territoire, exception faite des 2e et 3e sections de la zone des armées et des départements frontière, sans être astreints à aucune formalité préalable.

Toutefois, pour pénétrer et circuler dans la 1re section de la zone des armées et dans les zones spéciales, ils doivent être munis de pièces les mettant en mesure de justifier de leur identité à toute réquisition des agents de l’autorité.

Pour pénétrer et circuler dans la 2e section de la zone des armées et dans les départements frontière, et pour sortir de cette zone ou des limites de ces départements, les Français doivent être munis d’un sauf-conduit délivré par le maire ou le commissaire de police.

Pour pénétrer dans la 3e section de la zone des armées, une autorisation de l’autorité militaire (service de la circulation aux armées, 194 bis rue de Rivoli, à Paris), est nécessaire.

Les étrangers sont astreints, pour tout déplacement (même dans la zone de l’intérieur), au visa préalable de leur carte d’identité ou du récépissé de cette carte.» écrit Le Figaro du 17 août 1918.

source: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/17/26002-20140817ARTFIG00077-17-aout-1918-la-circulation-des-personnes-est-modifiee-par-decret.php

Lomme: le terrain d’aviation allemand attaqué par les alliés

Le 17 août 1918, au matin, le terrain d’aviation allemand fut donc attaqué par 60 avions alliés qui avaient décollé de Fauquembergues.

Article payant sur la Voix du Nord: http://www.lavoixdunord.fr/148679/article/2017-04-15/l-autre-bombardement-avant-que-delivrance-ne-soit-delivrance

Saint-Dié (Vosges) : premier engagement de la 5e U.S.division

La 5e U.S.division se voit confier pour son premier vrai engagement, la prise de Frapelle et de la Cote 451, au nord du village. Elle opère au sein du 33e corps de la VIIe armée française. Le 17 août 1918, l’assaut est lancé après une énorme préparation d’artillerie.

Le 18 août, Frapelle et la cote 451 sont enlevés par la 5e U.S. division. Toutes les contre-attaques allemandes sont repoussées.

Le 28 août 1918, la 5e U.S. division reçoit l’ordre d’intégrer la 1re armée américaine en cours d’organisation. Sa première mission consiste à réduire le saillant de Saint-Mihiel qui forme une hernie dans les lignes françaises entre Verdun et Pont-à-Mousson. Après une période de formation, la division se porte sur le secteur où elle aura à intervenir. Pour éviter de se faire repérer par l’ennemi, les déplacements s’effectuent de nuit.

La suite sur http://stenay-14-18.com/grandes-batailles/meuse-argonne/marqueurs-de-la-5e-u-s-d-i/

Les revendications des «corsettes» sont détaillées

Continuant à suivre le mouvement de protestation des ouvrières de la couture, Le Figaro du 18 août 1918 se fait l’écho de leurs revendications exprimées à la Bourse du travail la veille.

«Les ouvrières de la couture, qui s’agitent de nouveau, ont tenu un grand meeting, le 17 août 1918 après-midi, à la Bourse du travail. Leurs revendications sont les suivantes:

1° Indemnité de trois francs pour la vie chère;

2° Majoration de 75 % du tarif des heures supplémentaires;

3° Délai-congé de huit jours;

4° Généralisation de la semaine anglaise;

5° Application d’un minimum de salaire dans les spécialités où il n’existe pas encore.

Lundi 19 août 1918, ces desiderata seront soumis aux différentes chambres patronales du vêtement. Le résultat de ces démarches sera communiqué aux intéressées, dans un second meeting fixé au 7 septembre 1918.

Les “corsettes” ont, avant de se séparer, voté un ordre du jour de protestation contre le verdict de la Haute Cour.» écrit Le Figaro du 18 août 1918.

source: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/17/26002-20140817ARTFIG00109-17-aout-1918-les-revendications-des-corsettes-sont-detaillees.php

Journal du samedi 17 juillet 1918

Nos troupes ont repris leurs attaques dans la région boisée entre le Matz et l’Oise. En dépit de la forte résistance opposée par l’ennemi, nous avons pu réaliser des progrès au nord-est de Gury. Nous avons pris pied dans le parc de Plessier-de-Roye et atteint Belval.
Plus à l’est, nous avons porté nos lignes à 2 kilomètres environ au nord du village de Cambronne.
Sur le front de la Vesle, des coups de main ennemis n’ont obtenu aucun résultat. Une incursion dans les lignes allemandes, dans la région de Mesnil-Lès-Hurlus, nous a donné des prisonniers.
Canonnade sur le front britannique.
Des contre-attaques locales ennemies dans le secteur de Dickebusch, ont été repoussées. Un raid heureux, dans le voisinage d’Ayette a valu des prisonniers à nos alliés. Leurs patrouilles continuent à pousser en avant dans le secteur de Vieux-Berquin, et ont établi leur ligne à l’est du village. Elles ont capturé un certain nombre de prisonniers et de mitrailleuses.
Les Anglais ont également avancé à l’est de Meteren.
Le transport Djemnah a été torpillé en méditerranée. Il y a 442 disparus.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout18.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s