1479 bis/19 août 1918

« Le plus mauvais pain est fabriqué à Salins »(Jura)

La qualité et la couleur du pain est très inégale en France. Selon Le Figaro du 19 août 1918, la palme du pain le plus immangeable revient au pain de la ville de Salins dans le Jura.

«II paraît qu’à la dernière conférence des Alliés, on a adopté un type uniforme de pain blanc. Tout le monde en aura, civils, militaires, Anglais, Français, Italiens, Américains.

Du pain blanc, voilà qui va faire grand plaisir en divers lieux de France, voire de Paris, où le pain depuis quelque temps prenait des tons de ciel de pluie au crépuscule. Le record en ce genre, nous l’avions cru détenu par la ville de Saintes (Charente-Inférieure), d’où nous avait été envoyé un échantillon détestable.

Mais voici que de Salins (Jura) on nous en fait parvenir un bien pis encore. C’est une masse noire, gélatineuse, qui ressemble tout à fait au pain des derniers jours du siège de Paris en 1871.

L’entérite sévit dans le pays, depuis que cet aliment exécrable est consommé. A qui la faute?

Car il est certain qu’il y a en France, quoi qu’on dise et quoi qu’on souhaite en Allemagne, d’innombrables communes où le pain, même médiocre, reste mangeable, et beaucoup de localités où il continue d’être excellent.» écrit Le Figaro du 19 août 1918.

source: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/19/26002-20140819ARTFIG00222-19-aout-1918-le-plus-mauvais-pain-est-fabrique-a-salins.php

Chars: Journal de Marche en Opérations du groupe AS8

19 août 1918
Dans la nuit du 18 au 19 le char en panne est ramené par les soins de l’échelon.

20 21 et 22 août 1918
Révision du matériel. Presque tous les chars sont indisponibles.
Quelques obus. Aucun blessé.

23 août 1918
Le Groupe se transporte tout près de Montdidier où il doit être embarqué. Pendant le trajet un léger incident se produit. Au passage à niveau (dans Montdidier) un char de la 1ère batterie conduit par le canonnier Bandat entre en collision avec une locomotive. Peu de mal au conducteur qui néanmoins est évacué. Le char ne peut continuer la route, la chenille est brisée. Les réparations commencent de suite.

24 août 1918
Le char rentre par ses propres moyens au bivouac.
Le soir à 20 heures, le Groupe embarque près de Mouchel ; tout est terminé à 23 heures. Le 3e Groupe embarque sur la même rame.

25 août 1918
Le Groupe arrive à 19 heures en gare (camp de Mailly), il débarque aussitôt et à 24 heures tout est rentré (sauf un char qui est évacué) au camp de Poivres, notre nouveau cantonnement.

source: https://www.chars-francais.net/2015/index.php/28-documentation/jmo-historiques/2396-1917-18-as8-jmo

Journal du lundi 19 août 1918

Nos troupes ont progressé en combattant au nord et au sud de l’Avre. Elles ont enlevé les tranchées du camp de César, dans la région à l’ouest de Roye.
Au sud de la rivière, nous avons poussé nos lignes jusqu’aux abords de Beuvraignes.
Le chiffre de nos prisonniers faits en vingt-quatre heures au sud et au nord de l’Avre, dépasse un millier. Nous avons capturé, en outre, de nombreuses mitrailleuses et un important matériel.
Plus au sud, notre infanterie s’est emparée de Canny-sur-Matz.
Au nord de l’Aisne, une opération locale nous a permis, dans la région d’Autrèches, d’enlever les positions ennemies sur un front de 5 kilomètres et une profondeur de 1.500 mètres. 240 prisonniers sont restés entre nos mains.
Les Anglais ont amélioré leur ligne au nord de Proyart et au sud de Bucquoy. Ils ont progressé d’un mille au nord de Lihons, en capturant des hommes et des mitrailleuses. Ils ont repoussé une attaque dans la région du Scherpenberg et un raid aux environs de Locre.
Des aviateurs alliés ont attaqué Darmstad en y causant des dégâts considérables.
Les aviateurs anglais ont bombardé les aérodromes ennemis de Haubourdin et de Lomme.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s