1517/27 septembre 1918

Photos prise le 27 septembre 1918

Près de Cambrai des Ecossais tués par un obus

27/09/1918, opérateur Lorée. Référence : SPA 28 LO 1946

Près de Moeuvres, à 10 km à l’ouest de Cambrai, quatre soldats écossais ont été tués par un obus. Du 27 au 28 septembre 1918, les troupes britanniques des généraux Horne et Byng progressent rapidement sur les défenses allemandes. Le 29 septembre, l’armée du général Rawlinson attaque à son tour devant la ligne Hindenburg installée entre Cambrai et Saint-Quentin et parvient à ébranler les défenses allemandes.

Une batterie d’artillerie de BL 60 britannique

Près de Proville, une batterie d’artillerie de BL 60 britannique appuie la progression des troupes alliées devant Cambrai située à 5 km au nord-ouest. Entre le 27 septembre et le 5 octobre 1918, les troupes britanniques continuent de réduire au silence les défenses allemandes de la ligne Hindenburg, aboutissant à la libération de Cambrai le 8 octobre 1918.

source: http://archives.ecpad.fr/wp-content/uploads/2010/06/1918-09.pdf

Bataille du canal du Nord

La bataille du Canal du Nord débuta le 27 septembre 1918 à 5h20 par le feu concentré de centaines de canons qui pilonnèrent directement les positions allemandes sur l’autre rive.

L’assaut s’effectua par l’avance conjointe des 1e et 4e divisions canadiennes qui suivaient de très près le barrage d’artillerie.

La bataille du Canal du Nord se termina le 11 octobre. Le corps canadien avait progressé de plus de 35 kilomètres vers l’Est, faisant plus de 18 500 prisonniers, prenant près de 400 canons et 2 000 mitrailleuses.

Le prix payé fut fort élevé. Le corps canadien avait perdu environ 30 000 hommes. De ce nombre, 4 300 tués, 24 500 blessés et près de 2 000 soldats portés disparus.

Pour en savoir plus : Blog de Carl Pépin, un historien canadien

Journal du vendredi 27 septembre 1918

Dans la région à l’ouest de Saint-Quentin, l’ennemi a tenté de nous rejeter de l’épine de Dallon. Tous ses assauts ont été repoussés.
Entre Ailette et Aisne, violentes réactions de l’ennemi sur le plateau de la ferme de Moisy et la région au nord d’Allemant où des combats acharnés ont eu lieu. En dépit de ses efforts répétés, il n’a pas réussi à nous enlever nos gains des jours précédents. Il a subi de lourdes pertes et laissé des prisonniers.
Les Anglais ont livré de vifs combats locaux dans le voisinage de Selency. Ils se sont emparés de cette localité en capturant un certain nombre de prisonniers.
L’ennemi a lancé deux contre-attaques au nord-ouest de Fayet. Elles ont échoué avec pertes pour l’ennemi sous le feu des fusils et des mitrailleuses. Une troisième offensive n’a pas été plus heureuse.
Une attaque allemande par surprise a échoué à l’est d’Epéhy, en laissant un certain nombre de tué. Un coup de main allemand a été repoussé près d’Inchy. Autre échec allemand aux environs de Moeuvres.
Les Alliés ont trouvé un butin considérable sur toutes les routes de Macédoine vers Prilep, Vélès et Gradsko. Les Italiens ont occupé en Macédoine les hauteurs de Topociani.
Le gouvernement de Rome a reconnu la constitution éventuelle de la Yougo-Slavie en Etat libre.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/septembre18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s