1544/24 octobre 1918

Victoire italienne à Vittorio-Veneto

https://www.google.fr/search?q=1918+Vittorio-Veneto&safe=active&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwj18_eK55bdAhWqxYUKHUgWAj0Q_AUICygC&biw=1280&bih=605#imgrc=Hk0f2PGCFu3n-M:

Les Italiens, après avoir éprouvé dans la Grande Guerre une succession humiliante de défaites, lancent une dernière offensive sur la Piave, à l’est de Trévise. Les troupes austro-hongroises, démoralisées et privées de leurs combattants tchèques et yougoslaves, se débandent sans attendre.

Ce triomphe équivoque est mis au crédit du général Armando Diaz, qui a succédé un an plus tôt au général Luigi Cadorna, rendu responsable du désastre de Caporetto, à la tête de l’état-major italien.

source: https://www.herodote.net/almanach-ID-2988.php

Les All Blacks contre le XV de France, version 1918

Le Figaro du 24 octobre 1918 nous annonce la tenue d’un match de rugby entre l’équipe nationale de l’armée française et la Nouvelle-Zélande au profit de la Maison des journalistes.

«L’U. S. F. S. A. organise pour dimanche prochain au Parc des Princes un grand match de football rugby au profit de la Maison des journalistes, œuvre présidée par notre rédacteur en chef M. Alfred Capus, de l’Académie française.

Cette manifestation sportive mettra en présence l’équipe nationale de l’armée française et le team fameux de la Nouvelle-Zélande qui révéla sa maîtrise en 1906, à l’occasion d’une tournée en Europe.» écrit Le Figaro du 24 octobre 1918.

source: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/24/26002-20141024ARTFIG00202-24-octobre-1918-les-all-blacks-contre-le-xv-de-france-version-1918.php

Journal du jeudi 24 octobre 1918

L’ennemi a cherché à se maintenir sur la Lys et le canal de Deynze à la frontière hollandaise. Il a échoué dans plusieurs attaques aux alentours de Peteghen.
L’armée belge a franchi le canal de dérivation. Les Allemands ont dû jeter 200 voitures dans le canal de Bruges à Gand, près de Miserge (ouest de Saint-Georges).
L’armée française a déployé, au sud de Deynze, la tête de pont sur une profondeur de trois kilomètres. 1100 Allemands ont été faits prisonniers.
La 4e armée anglaise a avancé son front de 1500 mètres, entre Lys et Escaut.
Les troupes britanniques sont entrées dans les faubourgs ouest de Valenciennes et ont pénétré dans la forêt de Raismes. Elles ont progressé à l’est de Saint-Amand. A l’ouest de Tournai, elles ont enlevé le village de Troyennes.
Sur le front de la Serre, nous avons contraint l’ennemi à un nouveau recul. Nous avons pris Chalandry et Grandlup. Notre ligne borde la Serre jusqu’à Mortiers. Les Allemands ont été repoussés à l’est de Vouziers. Les troupes tcheco-slovaques ont pris le village de Terry.
Les Allemands ont été, par trois fois, repoussés de Thann.
Le président Wilson répond à Max de Bade. Il transmet aux alliés l’offre d’armistice pour qu’ils statuent sur les conditions, mais celles-ci seront telles que l’Allemagne ne pourra, en aucun cas, reprendre les hostilités. En ce qui concerne la paix, on exigera, une capitulation pure et simple, si le gouvernement germanique n’est pas radicalement transformé.
Sur le front italien, le feu de l’artillerie s’est intensifié au mont Grappa.
Des détachements français ont opéré sur le plateau des Sette Communi au mont Sisemol, ont battu la garnison et capturé 23 officiers et 700 hommes.
Les Anglais, au sud d’Asiago, ont fait 214 prisonniers. Les italiens ont capturé une centaine d’hommes au mont Valbella.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s