1550/30 octobre 1918

Armistice de Moudros

Le 30 octobre 1918 est signé l’armistice par lequel l’empire ottoman se retire de la guerre contre la Grande-Bretagne et ses alliés. La signature a lieu sur le cuirassé anglais HMS Agamemnon, en face de la rade de Moudros, sur l’île grecque de Lemnos, au débouché du détroit des Dardanelles.

Cette signature met face à face le ministre ottoman de la Marine Rauf bey et l’amiral britannique Arthur Calthrope. L’amiral Gauchet, présent à Moudros, n’a pu représenter la France aux négociations et à la signature finale.

source: http://aujourdhui.over-blog.fr/2015/10/30-octobre-1918-armistice-de-moudros.html

 

La carte postale du jour

Journal du mercredi 30 octobre 1918

Sur le front de l’Oise, combats acharnés sur la rive est, en face de Grand-Verly, où l’ennemi a lancé des contre-attaques. Plus au sud, nous avons poussé nos lignes jusqu’aux abords de l’Oise et enlevé des points d’appui au nord-ouest de Guise. Nous avons également progressé à l’est du Perron, dans la région au nord-est de Bois-lez-Pargny.
Sur tout le front entre Oise et Serre, nos troupes sont au contact de la nouvelle ligne ennemie.
A l’ouest de Château-Porcien, nous avons avancé au nord d’Herpy.
Les Anglais, à la suite d’une opération partielle au sud de Valenciennes, ont avancé leur ligne entre la Rhonelle et l’Escaut. Ils ont faits 100 prisonniers.
Les Américains ont conquis entièrement le bois Belleu (région de Verdun) et repoussé toutes les contre-attaques. En Woëvre, ils ont fait des prisonniers.
L’armée italienne, renforcée des contingents alliés, a passé de vive force la Piave et mis le pied sur le territoire envahi. Elle a fait 9000 prisonniers et capturé 54 canons.
Des manifestations importantes ont eu lieu à Berlin et dans plusieurs centres industriels. On commence à revendiquer la déchéance du Kaiser.
Le nouveau ministre des Affaires étrangères d’Autriche-Hongrie, comte Andrassy, a adressé un télégramme personnel au secrétaire d’Etat américain, Lansing, pour insister en faveur de l’armistice immédiat. M. de Lammasch a constitué le ministère autrichien.
Des troubles sanglants ont eu lieu à Budapest, où 200.000 personnes ont fait une démonstration en faveur de la paix.
A Prague, le conseil national tchèque s’est emparé du pouvoir, et les autorités militaires ont capitulé entre ses mains.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s