1407/10 juin 1918: Mangin prend le commandement de la Xe armée

Mangin prend le commandement de la Xème armée

Le 10 juin 1918, le général Mangin prend le commandement de la Xe armée et combat à sa tête durant la seconde bataille de la Marne. Entre juillet et août 1918, il lance des offensives entre l’Oise et l’Ourcq. Le 18 juillet 1918, il dirige, du haut de l’observatoire édifié au cœur de la forêt de Retz, la contre-offensive décisive de Villers-Cotterêts; le 29 juillet, les 11e, 20e et 30e corps d’armées s’engagent dans la bataille du Soissonnais et de l’Ourcq et le 2 août, le 1er corps d’armée réoccupe Soissons.

source: https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/pdfIR.action?irId=FRAN_IR_050756

Journal du lundi 10 juin 1918

Les Allemands ont déclenché une violente préparation d’artillerie depuis la région au nord de Montdidier jusqu’à l’est de l’Oise.
Nos batteries ont intensifié immédiatement leur tir de contre-préparation. A 4 h. 30 du matin, l’infanterie ennemie s’est portée à l’attaque de nos positions, entre Montdidier et Noyon. Nos troupes résistent avec une magnifique vaillance dans la zone de couverture.
Entre Avre et Aisne, nous avons exécuté une opération de détail à l’est de Haute-Braye et gagné du terrain, en faisant une soixantaine de prisonniers.
Au sud de l’Ourcq, nous avons amélioré nos positions à 1’est de Chezy. L’ennemi, qui avait réussi à pénétrer dans nos lignes, vers Vinly, en a été rejeté aussitôt par une contre-attaque. Nous avons enlevé le bois d’Eloup et le bois immédiatement au sud de Bussiares. Ces opérations nous ont donné deux cents prisonniers, dont cinq officiers.
A l’ouest de Reims, après un vif bombardement, l’ennemi a attaqué dans la région de Vregny et a subi des pertes sérieuses sans obtenir de résultat.
Les troupes anglaises ont réussi un coup de main an sud de Beaumont-Hamel et fait trente prisonniers.
Des coups de main ennemis ont été repoussés au sud-est et à l’est d’Arras, et dans le voisinage de Givenchy-lès-la Bassée.
Vive canonnade de Villers-Bretonneux à Albert, et de Givenchy à Robecq.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s