1588/7décembre 1918: prisonnier fusillé en décembre 1918

Prisonnier fusillé en décembre 1918

Trouvé sur le forum 14-18

Henri Laurens est né é le 12 mai 1897 à Roquevidal, petite commune du Tarn. Fils de Louis et Auriol Paulonnie, il occupe un emploi de cultivateur. Inscrit sous le n° 23 de la liste de Cuq Toulza, le conseil de région le classe dans la première partie de la liste de 1915. Bon pour le service armé, il est incorporé le 10 janvier 1916 comme soldat de 2e classe au 153e de ligne. Henri Laurens change de régiment, et passe au 81e de ligne le 6 novembre 1916, pour ensuite être affecté au 133e de ligne le 29 avril 1917. Porté disparu au bois le Chaume le 9 novembre 1917 (AM n° 4243 K du 4 janvier 1918), il est en réalité fait prisonnier au camp de Dyrots, et déclaré décédé par ce camp à la date du 9 décembre 1918.

Sa fiche CICR

Laurens Henri soldat du 133e RI, fait prisonnier le 9 novembre 1917 et dirigé vers Montmédy le 13 décembre 1917 et ensuite vers le camp de Dyrotz

Une hypothèse…Je pense que le mot fusillé ne correspond pas à la situation. J’aurais tendance à penser à abattu, suite à ce vol, c’est à dire pour un délit de droit commun. Mais dans tous les cas une bien triste histoire. De nos jour le soldat Laurens repose à la nécropole nationale des prisonniers de Sarrebourg.

source: https://forum.pages14-18.com/viewtopic.php?f=3&t=9547&start=0

Lille, huit jours après l’Armistice

– [Samedi] 7 décembre [1918] : Après dix-huit jours d’absence nous retrouvons Lille sous l’occupation anglaise qui répare peu à peu les désastres boches. Déjà trois gares sont ouvertes au trafic, St André, La Madeleine et St Sauveur. On peut se rendre à Roubaix soit par le train ou le tramway Mongy (tarif doublé) qui fonctionne sur un tronçon. Quelques réverbères éclairent maintenant la ville. Le commerce renaît un peu. Viande, poisson, pommes de terre abondent. Le comité hispano-néerlandais a englobé le comité hollandais qui n’existe plus. Beurre : de 18 à 22 frs le kilo, sucre : 20 frs, café : 20 frs, les oeufs de 1 f 25 à 1 f 50 pièce. Ce soir le roi Georges V vient à Lille incognito au quartier du général Birdwood, nous avons l’occasion de le voir très nettement dans l’auto.

source: http://recherche.archives.somme.fr/ark:/58483/a011460448726kjuhyt

A propos du soldat inconnu

Le 7 décembre 1918, M. Crescitz propose à Clemenceau le transfert au Panthéon du corps d’un soldat inconnu.

source: http://www.bhpt.org/dossiers_thematiques/guerre1418/1918/1918-T3/pieces_jointes/soldatinconnu.pdf

Parution du Rire rouge

Un président américain à Brest

La Voix du Peuple, le journal des socialistes du Finistère, consacre des articles de plusieurs de ses numéros de décembre 1918 à célébrer celui qui est présenté comme « le Champion des Droits des Peuples », le « Défenseur de la Liberté » (7 décembre 1918). Le numéro du 13 décembre, publié le jour même de l’arrivée de Wilson, lui est même entièrement consacré. Sous un portrait du président, l’organe de la fédération finistérienne de la SFIO reprend un long texte du syndicaliste Alphonse Merrheim, secrétaire de la Fédération des métaux à la CGT, célébrant celui qui est présenté comme voulant « une paix sans vaincu », « la réparation des torts mais [sans] représailles » – bref, 6 mois avant le Traité de Versailles, des positions très éloignées de celles de la France de Clemenceau, qui prévaudront d’ailleurs très largement.

Quand « festivités » rime avec « bretonnité »

Les initiatives se multiplient donc à Brest, diverses et, pour une part complémentaires. Sans surprise, le gouvernement envoie dans le Finistère plusieurs ministres – à commencer par celui des Affaires étrangères – qui doivent accueillir le président américain. Mais, sur place, la municipalité et un comité de réception, rapidement formé à la nouvelle de l’arrivée prochaine du grand hôte américain et dirigé par le conservateur du musée de la ville, M. Léonard, ont tout fait pour que ce moment constitue une page à part dans l’histoire de Brest dans la Grande Guerre, ce dont témoigne entre autres la presse locale.

source: http://enenvor.fr/eeo_actu/wwi/un_president_americain_a_brest_woodrow_wilson_les_bretons_et_la_cgt_13_decembre_1918.html

Parution de La Française

79 – Right

source: https://bibliotheques-specialisees.paris.fr/ark:/73873/pf0000538883/1918/12/07

Journal du samedi 7 décembre 1918

Le roi des Belges et M. Poincaré ont échangé des toasts chaleureux. Il y a été hautement déclaré que la Belgique renonçait pour l’avenir à la neutralité garantie et qu’elle revendiquait la plénitude de sa souveraineté.
Les troupes britanniques progressant vers le Rhin, ont atteint la ligne Kronenberg-Schleiden-Duren.
Les Belges ont occupé Neuss et Odenkirchen. Les Américains ont pris la ligne GlaadtVallenborn-Daun-Ringelkopf.
Les clauses financières de l’armistice ont été arrêtées à Spa. L’Allemagne ne pourra aliéner, concéder, hypothéquer ses chemins de fer, mines, bois, ni les entreprises dans lesquelles l’Etat possède des intérêts. Elle ne pourra touché aux valeurs étrangères appartenant à l’Etat, à l’encaisse-or de la Reichsbank que dans des conditions déterminées. Elle rendra aux autorités françaises ou belges les titres et valeurs pris dans le nord de la France et en Belgique. Elle restituera les bons de monnaie de villes, chambres de commerce ou autres qu’elle a en sa possession, les archives publiques, privées et les comptabilités. Elle restituera dans le courant du mois l’encaisse et les billets de la Banque nationale de Belgique, ainsi que les avoirs des banques françaises et belges qu’elle a enlevés et convertis en marks.
De graves désordres ont éclaté à Cologne et à Essen. La situation est critique en Allemagne, dit le commissaire du peuple Barth.
M. Lloyd George a fait un nouvel exposé pour les élections. Il annonce sa ferme volonté et celle de tous les alliés d’obtenir le châtiment des responsables de la guerre et formule son programme électoral en matière économique et ouvrière.
Bien que le comte Romanones ait formé son cabinet à Madrid, la situation reste difficile dans la Péninsule.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s