1594/13 décembre 1918: un président américain à Brest

Un président américain à Brest

A l’instar de ce qui a pu se passer ici en novembre 1917, lors des premiers débarquements, ou encore le 4 juillet 1918, pour la fête nationale américaine, à l’annonce de l’arrivée du chef d’Etat, les autorités locales, municipalité en tête, entendent célébrer l’événement comme il se doit. Le président américain jouit en effet d’une immense popularité en France, dans les milieux les plus divers d’ailleurs. Ainsi, La Voix du Peuple, le journal des socialistes du Finistère, consacre-t-il des articles de plusieurs de ses numéros de décembre 1918 à célébrer celui qui est présenté comme « le Champion des Droits des Peuples », le « Défenseur de la Liberté » (7 décembre 1918). Le numéro du 13 décembre, publié le jour même de l’arrivée de Wilson, lui est même entièrement consacré. Sous un portrait du président, l’organe de la fédération finistérienne de la SFIO reprend un long texte du syndicaliste Alphonse Merrheim, secrétaire de la Fédération des métaux à la CGT, célébrant celui qui est présenté comme voulant « une paix sans vaincu », « la réparation des torts mais [sans] représailles » – bref, 6 mois avant le Traité de Versailles, des positions très éloignées de celles de la France de Clemenceau, qui prévaudront d’ailleurs très largement.

Quand « festivités » rime avec « bretonnité »

Les initiatives se multiplient donc à Brest, diverses et, pour une part complémentaires. Sans surprise, le gouvernement envoie dans le Finistère plusieurs ministres – à commencer par celui des Affaires étrangères – qui doivent accueillir le président américain. Mais, sur place, la municipalité et un comité de réception, rapidement formé à la nouvelle de l’arrivée prochaine du grand hôte américain et dirigé par le conservateur du musée de la ville, M. Léonard, ont tout fait pour que ce moment constitue une page à part dans l’histoire de Brest dans la Grande Guerre, ce dont témoigne entre autres la presse locale.

 

source: http://enenvor.fr/eeo_actu/wwi/un_president_americain_a_brest_woodrow_wilson_les_bretons_et_la_cgt_13_decembre_1918.html

voir aussi: https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/1918-trois-presidents-sammies-18-08-2016-11185954.php

http://ablogjeanfloch.over-blog.com/article-1917-1918-brest-a-l-heure-americaine-121557699.html

Journal du vendredi 13 décembre 1918

MM. Deschanel et Clemenceau ont retracé à la Chambre le voyage triomphal que les représentants de la France viennent d’accomplir en Alsace-Lorraine.
M. Lloyd George a prononcé un grand discours à Bristol. Il a déclaré que le traité de paix tranchera la question des armées permanentes; il a ajouté que le maintien d’une forte marine était indispensable à l’Angleterre, et enfin que l’Allemagne devait payer les frais de la guerre.
Ebert a encore accru les contingents armés qu’il a concentrés à Berlin et à Potsdam, et les journaux majoritaires, reprenant de l’assurance, mettent Liebknecht au défi d’exécuter ses plans. Liebknecht se fait fort pourtant de provoquer la grève générale dans les quinze jours. Le comité exécutif des comités ouvriers et soldats a invité le gouvernement à désarmer les troupes qu’il a mandées à Berlin.
Un général allemand, von Tesmy, qui a commandé à Luxembourg, a été interné à la forteresse française de Trèves. Il est tenu pour responsable de l’exécution de 112 hahitants d’Arlon.
Le gouvernement hollandais explique son attitude au sujet de Guillaume II, en alléguant le droit d’asile.
On annonce la démission prochaine de M. Van Karnebeek, ministre des Affaires étrangères de la Haye.
La 3e armée américaine a progressé jusqu’au Rhin et occupé Coblentz. Elle s’étend de Rolandseck au sud de Bonn jusqu’à Trechtingshausen.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre18.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s