Atelier Nénette et Tintin à Sainte-Ménehould (Marne) en souvenir de la Première guerre mondiale

Originale animation proposée le mercredi 27 octobre aux enfants de plus de 6 ans de la commune de Sainte-Ménehould. En souvenir de la Première guerre mondiale, le Musée d’art et d’histoire propose gratuitement aux enfants de fabriquer leur propre poupée de laine appelée Nénette et Rintintin. Il s’agit d’un porte bonheur offert aux Poilus et/ou aux civils exposés au bombardement. Des poupées inventées à l’origine par le célèbre dessinateur Franscique Poulbot. Histoire.

A l’origine les poupées avaient une tête en porcelaine

Ne supportant plus que les Allemands dominent le marché français de poupées, le dessinateur-affichiste Poulbot eut l’idée d’inventer en 1913 deux poupées à tête de porcelaine baptisées Nénette et Rintintin (du surnom que se donnaient mutuellement Poulbot et son épouse). Un couple garçon et fille qui de par sa qualité de fabrication était sans doute plutôt réservé à l’origine aux enfants de familles aisées

Les poupées à tête de porcelaine sont devenues des poupées de laine très prisées pour lutter contre la peur des bombardements

La première guerre mondiale arrivant, ces poupées, vite transformées en poupées de laine de quelques centimètres reliées par un fil, ressemblant plutôt à des épouvantails) sont devenues des objets fétiches, de vrais porte bonheur destinés à tous les enfants exposés aux nombreux bombardements, mais aussi aux Poilus coincés sous la mitraille.  » Acceptez ce charmant fétiche. Il est le seul assurément avec lequel on peut se fiche des bombes et du bombardement » disait la publicité.

Confectionnés par des groupes de dame, des fiancées, des marraines de guerre, etc, ces deux pantins qui devaient être donnés, échangés ou reçus pour porter vraiment bonheur ont vite obtenu un grand succès populaire.

Nénette et Rintintin , version populaire, flanqués d’un lardon baptisé Roudoudou furent aussi vendus pour soutenir l’effort de guerre. Ils étaient inspirés dit-on, par les Romains qui avaient créé Cunina et Rumina pour protéger le sommeil de enfants. On les retrouvera ausssi dans plusieurs romans, des revues: Fantasio, La Baïonnette et même sur des carlingues d’avion de guerre.

Les Américains se seraient aussi inspiré de cette poupée pour appeler « Rintintin » le fameux chien  » qui faisait le bonheur de Rusty dans un feuilleton de 164 épisodes diffusés dans les années soixante à la télévision.

Réservation conseillée

le mercredi 27 octobre au musée d’Art et d’Histoire de Sainte Ménehould

Les enfants de plus de 6 ans qui veulent participer à la création de ces poupées de laine doivent de préférence réserver. C’est gratuit, à partir de 14h 30. Tél. 02 26 60 62 97 ou www.mmc-stemenehould

Alain MOYAT

source: https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/nenette-et-rintintin

https://archive.org/details/encoredesgossese00poul/page/n17/mode/2up?view=theater

Un tuto pour faire vos poupées https://www.youtube.com/watch?v=Fe2v5PwiCz0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s