Archives pour la catégorie Documents

Neuilly-sur-Seine pendant la Grande Guerre

La ville de Neuilly-sur-Seine a ouvert des pages spécifiques pour le Centenaire de la Première guerre mondiale afin de mettre en ligne des documents concernant l’époque et rendre hommage à ses 1.741 habitants morts pour la France lors du conflit. Ville de l’arrière, Neuilly n’a certes pas été touchée directement, mais elle a mis en place divers systèmes de solidarité envers les soldats et les orphelins et des services de santé s’y sont multipliés. Le site de la ville propose différents documents d’archives (albums, presse, dessins, correspondance…) pour rendre compte du vécu des soldats sur le front, au milieu des ruines, en prison ou dans les hôpitaux ainsi que de la vie des civils à Neuilly.

Directement intégrées dans la section gérée par les archives, les pages dédiées à 14-18 se déroulent en plusieurs rubriques. Dans Actes de guerre, vous pourrez découvrir des photos, des cartes postales ou des dessins du front, des soldats, des destructions et des régions dévastées. Vous trouverez des images de l’hymne national, de la fête de la victoire, du maréchal Foch décorant un poilu et d’autres à la gloire des soldats français. Plus personnel encore, le Journal d’un Neuilléen pendant la guerre donne à voir de nombreux documents rassemblés par les Neuilléens, Octave et Floriana Boyé présentant la 1ère guerre mondiale sous tous ses aspects : cartes postales, lettres, photographies, coupures de presse et même billet pour un gala au profit des blessés de l’hôpital 113.

Centenaire 14-18 : internet au service de l’Histoire

Les outils disponibles en ligne et le travail collaboratif des internautes sont des auxiliaires précieux pour l’étude de la Grande Guerre. Un colloque fait le point sur le sujet cette semaine à Paris.

R03an01

C’est une photo un peu jaunie. Une plaine, des arbres et des champs servant de décor à quelques dizaines de soldats en uniforme, alignés au garde-à-vous. Ni date, ni annotation qui permette d’en savoir quoi que ce soit. Seul un indice – des chevrons de présence au bras des officiers – permet de situer le cliché à 1917, au plus tôt. Sans internet, ce tirage n’aurait sans doute pas « parlé » beaucoup plus.
Mais la Toile a révolutionné l’approche de la Grande Guerre. Généalogistes, blogueurs, historiens, archivistes, développeurs, travaillent aujourd’hui de concert pour faire mémoire de cette période. C’est ainsi que le détenteur du cliché a eu la bonne idée de le mettre en ligne sur une base de données européenne. Il y a trouvé une photo presque similaire, prise sans doute quelques instants plus tard. Celle-ci est datée (1918), postée depuis les Pyrénées-Orientales et signée par un des soldats de cette troupe.

La suite sur le site du Républicain Lorrain

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2015/04/08/centenaire-14-18-internet-au-service-de-l-histoire

Les rencontres du web 14-18, organisées par la Mission du Centenaire, sont ouvertes à tous de 9h à 19h vendredi et samedi à La Gaîté Lyrique, 3 bis rue Papin à Paris.

Lille: Les archives municipales s’ouvrent sur internet

A lire sur le site de 20 minutes

C’est le dernier trésor des archives municipales de Lille. Deux cartes postales postées à Lille, durant de la première Guerre mondiale, par un soldat alsacien enrôlé dans l’armée allemande. «C’est un témoignage précieux car rare», précise Claire-Marie Grosclaude, responsables des Archives municipales de Lille.

Environ 100.000 pages numérisées

Des Archives qui proposent, depuis cinq mois, de consulter certains documents historiques directement sur son nouveau site. Ces cartes postales n’ont pas encore été numérisées mais environ 100.000 pages sont déjà disponibles sur internet. Un renseignement sur un aïeul ou un témoignage sur Lille occupée durant la Guerre 14-18? Plus besoin de passer par la case salle de lecture, dans les sous-sols de la mairie.

http://www.20minutes.fr/lille/1580179-20150407-lille-archives-municipales-ouvrent-internet

 

Anzac Day, se souvenir 100 ans après

Le 25 avril 2015, sera célébré le centenaire de l’ANZAC DAY en souvenir des soldats australiens et néo-zélandais tombés pendant la Grande Guerre pour défendre la liberté. 100 ans après, l’émotion demeure intacte. 25 avril 1915, dans la péninsule de Gallipoli en Turquie. Le corps d’armée australien et néo-zélandais connu sous le nom d’ANZAC, Australian and New Zealand Army Corps, débarque au lever du jour. L’objectif est de briser le blocus de la Russie par l’Empire Ottoman, allié de l’empire d’Autriche et de l’Allemagne, et d’avancer sur Istanbul. Cependant, la progression des alliés est rapidement arrêtée par les Turcs et s’ensuit une guerre de position sanglante de 8 mois avant que la décision ne soit fut prise, en novembre 1915, d’évacuer toutes les forces de Gallipoli. Au total, 8 709 soldats de l’Anzac périssent et 19 441 sont blessés. –

(photo entête: crédit photo : C.Garry)

 http://www.somme14-18.com/culture-actualites/anzac-day-se-souvenir-100-ans-apres#sthash.MbfXKuHH.dpuf

Insolite: sur Facebook suivez le lieutenant François Thomas au Chemin des Dames

10417718_880792871931672_8415259457741494662_n

 

http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/un-ancien-poilu-revit-sur-les-reseaux-sociaux-02-08-2014-4042055.php

autre site:

http://www.ville-viroflay.fr/actualites/55-cadre-de-vie/1182-un-poilu-ouvre-sa-page-facebook.html
Du 21 septembre 2014 au 28 janvier 2015 : récit quasi quotidiens du lieutenant François Thomas, enrichi de documents d’archives.
(Page ouverte le 28 juillet 2014, cent ans après la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie. Premier post du lieutenant François Thomas, le 1er août 2014 au moment de la mobilisation de 1914. Puis, le lieutenant reprend le fil de son journal le 21 septembre).

www.facebook.com/lieutenant.francois.thomas