Archives pour la catégorie Evénement

Marne 14-18: le centre d’interprétation de Suippes est ouvert

Le Centre d’Interprétation Marne 14-18 a réouvert officiellement ses portes au public le mercredi 19 mai.

 Jusqu’au 30 juin, l’équipe du Centre d’Interprétation vous accueille du mardi au dimanche, de 13 à 18heures

Le port du masque  sera demandé sur l’ensemble du site.

Gel hydroalcoolique à votre disposition à l’entrée du Centre d’Interprétation.

Jauge d’accueil limitée à 75 visiteurs.

Plus de renseignements au 03 26 68 24 09 ou contact@marne14-18.fr .

Caverne du dragon: réouverture, expo et animations

Réservation
  • au03 23 25 14 18 par email à caverne@aisne.fr
  • Le Centre d’Accueil du Visiteur du Chemin des Dames rouvre ses portes !

    Depuis le 19 mai le Centre d’Accueil du Visiteur – Caverne du Dragon a rouvert ses portes à partir de 10h.

    Les visites de la Caverne du Dragon sont de nouveau possible mais adaptées pour garantir le respect du protocole sanitaire..

    Dans le respect du protocole sanitaire, les visites guidées de la Caverne du Dragon sont limitées à 15 personnes jusqu’au 9 juin.

    Il est donc recommandé de réserver vos billets:

    1. Je souhaite visiter la Caverne du Dragon ( limitée à 15 personnes maximum), je réserve : 

    Sur place : j’arrive 15 minutes avant le départ de la visite guidée. J’indique à l’accueil mon nom et mon horaire de réservation. 

    Je viens équipé(e) d’un masque que je porte obligatoirement pour visiter le Centre et la Caverne du Dragon et je respecte les mesures de distanciation physique. J’utilise le gel hydro-alcoolique mis à ma disposition à l’entrée pour me laver les mains.

    Exposition « 14-40 La génération du feu » jusqu’ au 15 décembre 2021

    1914-1940, deux guerres mondiales, une génération…

    En 1940, le département de l’Aisne qui vient à peine d’accomplir sa reconstruction est à nouveau plongé dans la guerre. La Seconde Guerre mondiale remet en scène une « génération du feu » qui a déjà parcouru les tranchées du Chemin des Dames et de l’Aisne durant la Grande Guerre : de Gaulle, Hitler, Goering, Montgomery, de Lattre de Tassigny..

    Grâce à de nombreux témoignages, documents et objets, l’exposition propose de découvrir le double parcours de guerre de 27 hommes et femmes profondément marqués par la Grande Guerre.
    Côté français, parmi les anciens combattants de 14-18, certains rejoignent la France Libre, ou entrent en résistance, d’autres choisissent la collaboration avec l’ennemi d’hier.
    Côté allemand, la nouvelle occupation est marquée dans le Nord de la France par une volonté de gommer toutes les traces de la défaite et l’armistice de 1918.

    Visite guidée de l’exposition chaque dernier vendredi du mois, à 14h30 :
    – Le vendredi 25 juin
    – Le vendredi 30 juillet
    – Le vendredi 27 août
    – Le vendredi 24 septembre
    – Le vendredi 29 octobre
    – Le vendredi 26 novembre
    – Le vendredi 10 décembre (avant la fermeture annuelle du site le 15 décembre)Tarifs :
    4,50 € : visite libre de l’exposition
    9 € : visite libre de l’exposition + visite guidée de la Caverne du Dragon

    Visite « 1940 au Chemin des Dames »ce samedi 5 juin 2021

    Le 5 juin 1940 marque un tournant dans la bataille de France. Après avoir tenté de ralentir la percée allemande, l’armée française est parvenue à fixer un nouveau front sur l’Ailette, le Chemin des Dames et l’Aisne.

    Près de 23 ans après la Première Guerre mondiale, le plateau est à nouveau un champ de bataille.
    Moins connus que ceux de la Grande Guerre, les lieux des combats de 1940 au Chemin des Dames font pourtant aussi partie de son histoire. À l’occasion du 81e anniversaire de la bataille de France, le Centre d’Accueil du Visiteur du Chemin des Dames vous propose ce samedi 5 juin 2021 à 14h, une visite exceptionnelle sur les lieux des combats afin de mieux comprendre cette histoire.

    • La visite se fait en itinérance, avec votre propre véhicule. Vous suivrez notre guide de site en site.
    • Départ à 14h depuis le Centre d’Accueil du Visiteur • Caverne du Dragon
    • Durée 3h
    • Tarif : 8 € / Gratuit pour les moins de 7 ans

    Renseignements et réservation :
    Centre d’Accueil du Visiteur • Caverne du Dragon
    RD 18 Chemin des Dames 02160 Oulches-La-Vallée-Foulon
    Tél : 03 23 25 14 18

    Enquête au musée : une visite ludique pour les plus jeunes et les familles

    Une personne souhaitant retrouver les effets personnels de son grand-père ayant combattu sur le Chemin des Dames vous a confié cette
    mission : l’aider à remettre la main sur ces objets dissimulés dans la Caverne du Dragon.
    Vous avez une heure pour vous mettre en quête de ces indices et retrouver cette mystérieuse boîte oubliée !

    Une manière ludique et originale de découvrir ce musée souterrain du Chemin des Dames pour les plus jeunes.

    Rendez-vous à la Caverne du Dragon tous les mercredis  à 14h ! (durée : 1h / pour les 4-10 ans)

    EN PRATIQUE :
     

    • Visite d’1h00
    • Les mercredis à 14h, en basse et haute saison.
    • Visite conçue pour les 4-10 ans
    • Présence obligatoire d’un accompagnateur
    • Température : 12°C
    • Tarifs individuels : 9€ (> 7 ans) / gratuit (- de 7 ans) 
    • Informations et réservation (obligatoire) :
    • Centre d’Accueil du Visiteur du Chemin des Dames • Caverne du Dragon
    • RD 18 CD – 02160 OULCHES-LA-VALLÉE-FOULON
    • Tél. : 03 23 25 14 18 / 

    Visite à vélo du Chemin des Dames le samedi 3 juillet 2021

    Cette sortie ponctuelle est l’occasion pour les guides de la Caverne du Dragon de vous conduire sur le Chemin des Dames, de manière originale et insolite, et ainsi de vous emmener sur des endroits parfois inaccessibles en voiture.

    L’essentiel du parcours comporte une dizaine de kilomètres et est accessible aux enfants à partir de 10 ans.

    EN PRATIQUE :

    • Visite guidée en vélo de 3h environ
    • À partir de 10 ans
    • Départ à 14h du Centre d’Accueil du Visiteur • Caverne du Dragon  
    • Tarif individuel : 8€  
    • Venir équipé de son vélo (VTT ou VTC) / possibilité de louer un vélo

    Batailles de la Marne : Dormans cherche à réveiller une mémoire qui s’éteint

    Des milliers de morts, une ville presque totalement détruite. C’est le bilan effrayant des combats dont Dormans a été le théâtre entre le 15 et le 20 juillet 1918, pendant la « seconde bataille de la Marne ». Cependant, en réussissant alors à repousser l’offensive des troupes allemandes qui voulaient franchir la Marne, les divisions alliées ont imposé un tournant décisif aux combats : un prélude à la contre-offensive menant à la victoire finale.

    « Ici, nous avons été élevés avec l’idée que tout a basculé à Dormans », raconte Alain Fazincani, le président de l’association du Cercle historique et culturel dormaniste, chargée de collecter des informations sur la mémoire locale. Ce n’est pas par hasard qu’a été érigé là, entre 1921 et 1931, un Mémorial des batailles de la Marne qui se pose en « rempart contre l’oubli » : une chapelle, une lanterne des morts, un cloître et un ossuaire de style gothique surplombent le grand parc qui entoure le château de Dormans, lequel domine lui-même cette petite commune bordant la Marne.

    Chaque premier dimanche de juillet, une messe est organisée dans la chapelle. Elle précède une cérémonie commémorant les deux batailles, celle de 1918 comme celle de 1914. Une répétition qui, à l’époque, a donné aux habitants le sentiment « d’une fatalité », selon Alain Fazincani, dont le grand-père originaire des alentours a fait la guerre de 1914-1918. Pour ceux de sa génération, « les conflits étaient une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Les armées étaient passées ici dès 1870, puis deux fois en 1914, puis de nouveau en 1940. C’était donc ressenti comme un vécu éternel », relate-t-il.

    Si la guerre est omniprésente dans l’histoire de Dormans, elle l’est moins dans la mémoire de ses habitants. Aujourd’hui, hormis quelques férus d’histoire et de récits guerriers, les souvenirs de 1914-1918 « n’intéressent plus personne au-dessous de 60 ans », estime Alain Fazincani. La moyenne d’âge des membres de l’association du Mémorial est chaque année plus élevée, et les nouveaux adhérents se font rares. Les cérémonies de commémoration voient surtout défiler des élus, des officiels et beaucoup de porte-drapeaux. Ce désintérêt ne l’étonne pas : « Trop de temps a passé. Dans les familles, la mémoire transmise d’homme à homme remonte désormais seulement à la guerre de 1940, observe-t-il. Par ailleurs, ceux de la génération de 14-18 ne racontaient rien. C’est flagrant ! »

    la suite sur https://www.la-croix.com/Journal/Dormans-cherche-reveiller-memoire-seteint-2018-06-23-1100949492

    Ce soir 10 juin concert 1914-1918 à la basilique Saint-Remi de Reims

    Ce soir dimanche 10 juin à 18 heures, concert : »mémoire de la grande guerre » à la basilique Saint-Remi de Reims

    Oeuvres et improvisation sur des textes et projections iconographiques par les organistes Philippe Lefebvre et Karol Mossakowski

    Des œuvres de l’époque ou évocatrices (Stanford, Chaminade, Vierne, Karg-Elert) ainsi que des improvisations sur des textes (Aragon, Apollinaire, Guinant) seront données par deux organistes éminents de deux générations : Philippe Lefebvre, titulaire du grand orgue de Notre Dame de Paris et président d’Orgue en France, et Karol Mossakowski, jeune et brillant élève en improvisation de P.Lefebvre et T.Escaich et titulaire de Notre-Dame de Lille. Ils sont tous deux d’époustouflants improvisateurs. Des images inédites de Reims après-guerre seront projetées.

    A 18 heures. Entrée 10 €

    Ce soir à Sciences Po (Reims) conférence dans le cadre de Fismes Mémorial

    fismes

    Mercredi 28 mars une conférence sera donnée à 18 heures à Sciences Po Reims dans le cadre de Fismes mémorial  18. 

    François Cochet, professeur émérite; Simon Néouze , capitaine de l’Armée française; Philippe Pividori, enseignant d’histoire contemporaine parleront sur le thème: « villes en guerre 1918-2018 quelles leçons tirer des combats de rue de Fismes 1918? »

    Conférence à l’amphithéâtre D101.

     

    A Reims, jusqu’au 28 mars, hommage aux héroïnes de 1914-1918e

    Du jeudi 8 mars au 28 mars la ville de Reims célèbre et commémore les héroïnes de la Première guerre mondiale.

    Jeudi 8 mars 

    A l’occasion de la journée international de la femme rendez-vous à -17 heures au monument aux morts des infirmières, Place Aristide Briand pour un temps mémoriel.

    -A 17 h 30 remise de la médaille de la ville de Reims à l’hôtel de ville à des Rémoises qui se sont dévouées au bénéfice de la collectivité, en se distinguant par des actions menées au service de l’intérêt public; en accomplissant des actes forts ou à de jeunes rémoises s’étant particulièrement distinguées par une action forte et méritante;

    A 18 h 30 inauguration de l’exposition: « Elles aussi, étaient en guerre »dans la mezzanine des halles du Boulingrin.

    L’exposition qui dure du 8 au 28 mars met en valeur les femmes qui se sont illustrées localement durant les quatre années de guerre: Marie-Clémence Fourreaux, Blanche Cavarrot et Jeanne Krug – et celles françaises ou originaires d’autres pays qui ont oeuvré dans de multiples domaines et ont, à leur manière, mené le combat.

    Femmes de la campagne qui ont effectué les travaux des champs; femmes des villes qui ont remplacé les hommes à l’usine, marraines de guerre, espionnes, institutrices et infirmières, elles ont  réussir à maintenir la vie et l’activité à l’arrière du front.

    Sous forme de tableaux successifs, des séquences de la vie de ces femmes seront mises en scène et illustrées par les biographes des « héroïnes ».

    Exposition réalisée par la ville de Reims, en coordination avec Philippe Pividori, professeur d’histoire à Sciences Po – campus de Reims- et avec la participation de collectionneurs, d’associations et de la ville de Vitry-le-François.

    Exposition ouverte

    -les vendredis 9 mars, 16 mars, 23 mars de 9 heures à midi et de 16 à 19 heures.

    -les samedis 10 mars, 17 mars et 24 mars ainsi que les mercredis 14 mars, 21 mars, 28 mars de 9 heures à midi.

    -les dimanches 11 mars, 25 mars de 9 heures à midi et de 14 heures à 17 heures.

    9 mars 

    A 19 heures dans le Grand salon mars de l’hôtel de ville conférence de François Boulanger, agrégé d’histoire sur le thème: « l’héroïsme au quotidien de Marie-Clémence Fourreaux ».

    C’est l’histoire d’une fille de vanniers ardennais qui devient institutrice en 1882 et qui dirige un hôpital annexe à Reims au début de la guerre. Elle revient ensuite dans sa classe sous les bombes allemandes, organise deux cantines civiles pour les Rémoises et milite après la guerre dans l’Union française pour le suffrage des femmes. Car cette histoire, c’est aussi l’histoire d’une femme qui n’avait pas le droit de voter.