Archives pour la catégorie Expos

A voir à l’abbaye de Vauclair (02)

EXPOSITION

Du 26 juin au 21 septembre 2014

Surfaces-projections – parcours artistique de Thomas Venet

DIM@LAO@P02@Vauclair@expo.jpgDans le quartier du Chemin Vert, des œuvres mêlant sculpture et peinture lèvent un voile sur la réalité locale de la Grande Guerre. Au détour des rues et jardins, vous pourrez découvrir l’évocation d’un bombardement, d’un coup de main ou encore de l’évacuation de blessés. Placées sur les lieux ou se sont déroulés les événements, les œuvres créent une invitation au voyage dans la mémoire d’un territoire.

Le parcours se tient en miroir d’une exposition de peintures aux Halles du Boulingrin.

Relevés de massacres : des épisodes de la Première Guerre mondiale en peinture du peintre rémois Thomas Venet. Chemin des Dames, Bataille de la Marne, Friedensturm…
Quelques faits marquants disséqués, synthétisés et transcrits dans de grandes compositions de traits, de points, de flèches, de nombres…
Une représentation de la guerre au premier abord abstraite mais au plus proche d’une vérité historique.
Cette exposition est présentée jusqu’au 30 juin à la Maison de Vauclair, à l’abbaye de Vauclair où l’association des Amis de Vauclair, initiatrice de la démarche, vous invite à venir à la rencontre de ce talentueux peintre.
La gratuité est de rigueur.

Le musée de l’automobile célèbre aussi 14-18

Après la mise en place de l’Age d’Or des jouets en Fer Blanc,
le Musée Automobile Reims-Champagne présente un nouveau thème automobile : »La commémoration de la Grande Guerre, 1914, 1918. »
A voir plusieurs véhicules emblématiques de la Grande Guerre:
Renault AG 1 Taxi de la Marne,
Ford T l’ambulance du Chemin des Dames,
Fiat 18 BL le camion de ravitaillement de la Voie Sacrée.

Musée Automobile Reims-Champagne
84 Avenue Georges Clémenceau
51100 Reims – France
Tél. : +33 (0) 3 26 82 83 84
Site Web : http://www.musee-automobile-reims-champagne.com

 

Exposition: des Britanniques au chemin des dames

expo chemin damesA voir au musée du Chemin des Dames à  la caverne du Dragon jusqu’au 17 décembre 2014 une exposition intitulée: « des britanniques au chemin des dames »

Septembre 1914: après avoir participé à la bataille de la Marne aux côtés des troupes françaises, le corps expéditionnaire britannique est lancé à la poursuite des  Allemands qui retraitent vers le Nord. Epuisés, les hommes sont brutalement confrontés à une guerre d’un genre nouveau dans la vallée de l’Aisne et sur les pentes du chemin des Dames. Des combats oubliés que cette exposition souhaite inviter à redécouvrir.

Site internet: www.caverne-du-dragon.fr et  www.greatwar1418.eu

Capture d’écran 2014-04-29 à 11.54.42

Ouvert tous les jours (même les jours fériés). Fermé le mardi matin. Horaires: de 10 à 18 heures jusqu’en juin, de 10 à 19 heures en juillet et en août.

LE PORTAIL DU CHEMIN DES DAMES

Capture d’écran 2014-05-11 à 17.10.35 http://www.chemindesdames.fr

A découvrir à Suippes: « Marne 14-18 centre d’interprétation »

A trente minutes à peine de Reims, tous les passionnés d’histoire intéressés par la Première guerre mondiale ne manqueront pas d’aller visiter à Suippes  placé sur l’ancien front de Champagne le centre d’interprétation Marne 14-18″

http://www.dailymotion.com/video/x1ppa8v_marne-1418-suippes_school

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Créé voilà déjà sept ans et même s’il mériterait un petit lifting (réparation de certaines bornes biométriques et meilleure mise au point des supports audio-visuels, notamment les cartes illustrant tout le conflit), le site propose sur 600 m2 sept espaces muséographiques fort intéressants.

De la Belle Epoque à la reconstruction en passant par la guerre vue surtout sur le plan humain, le centre d’interprétation Marne 14-18 propose une riche collection iconographique et de nombreux objets et objets de la vie quotidienne sur le front laissés sur le terrain  par des soldats de toutes nationalités.

Entrez au coeur du conflit grâce aux bornes biométriques

Sitôt payée votre entrée, en laissant en mémoire dans une borne intéractive l’empreinte digitale de votre pouce  vous pourrez endosser le destin d’un poilu, d’une infirmière ou d’un jeune paysan et suivre de salle en salle son parcours durant la première guerre mondiale.

L’angoisse et l’horreur de la guerre

« Si je reviens comme je l’espère »: tel est le thème du premier film proposé au public   et réalisé à partir de la correspondance entretenue durant toute la guerre par les trois frères Papillon et leur soeur . Images d’archives et reconstitutions permettent de mieux se rendre compte  de la souffrance vécue sur le front et de la perpétuelle anxiété des familles loin du front, mal informées à cause de la nécessaire censure…

Comme installé dans une tranchée, vous pourrez , avec un peu d’imagination, en visionnant un terrible document intitulé « ils ont cassé le bleu du ciel »avoir un aperçu de ce qu’ont pu vivre les Poilus en première ligne entre marmitages, tirs à la mitrailleuse et assaut, baïonnette au canon.

http://www.dailymotion.com/video/x10ydfw_centre-d-interpretation-de-suippes-guerre-14-18_webcam

A voir à Suippes, 4, ruelle Bayard (parking près de l’église) du mardi au dimanche jusqu’en juin de 13 à 18 heures. De juillet à Août de 10 à 19 heures. Entrée payante. Tél.03.26.68.24.09.

Alain MOYAT

 

A voir à Paris une belle expo « 14-18 : entre les lignes et les tranchées »

entre-les-lignes-et-les-tranchees_pageSi d’aventure vous allez faire un petit tour à Pt’it tour dans la capitale, ne manquez pas l’exposition consacrée à la Première guerre mondiale intitulée: « 14-18 : entre les lignes et les tranchées »

 Entre les lignes et les tranchées, jusqu’au 31 août 2014, Musée des Lettres et Manuscrits de Paris, 222 boulevard Saint-Germain, 75007 Paris (métros Rue du Bac, Sèvres-Babylone, Saint-Germain-des-Prés)

♦ Horaires : Du mardi au dimanche de 10h à 19h ; nocturne le jeudi jusqu’à 21h30 ; fermeture hebdomadaire le lundi et les mercredis 25 décembre et 1er janvier.

♦ Renseignements : www.museedeslettres.fr

http://www.rfgenealogie.com/s-informer/agenda/expositions/14-18-entre-les-lignes-et-les-tranchees