Archives du mot-clé 41 ème rgt chasseurs

376/Journal du15 août 1915: en Alaska pour libérer les Vosges

Carnets du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

 Le Petit Havre du 15 août

B763516101_LPH_1915_08_15_01

http://archives.lehavre.fr/archives_municipales/LPH_1914-1919/journaux/1915/08/B763516101_LPH_1915_08_15.pdf

Louis III roi de Bavière à Wintzenheim

15 aout 1915_Le roi de Baviere a Wintzenheim_2

Route de Colmar près de la Croix-Blanche.

Louis III, roi de Bavière passe en revue les troupes d’uhlans chevau-légers (cavaliers armés d’une lance et coiffés de la tschapka) de la 8e Division de Réserve Bavaroise. On reconnaît von Stein au premier plan et le roi de Bavière au centre (barbe blanche).
NB : Les chevau-légers (sans x au singulier comme au pluriel) sont des soldats appartenant, comme leur nom l’indique, à la cavalerie légère. (collection particulière)

http://wintzenheim1418.free.fr/louis3/louis3.htm

« Cette guerre n’est pas notre guerre ! »

Août 1915. Tandis que le CGT et ses principales publications, depuis un an, se sont ralliées à l’Union Sacrée et au bellicisme, une minorité, au sein des syndicats, commence à lutter contre la Guerre. L’un des premiers textes qui en témoignent : une circulaire par laquelle la Fédération nationale des syndicats d’institutrices et d’instituteurs, en septembre 1915, porte à la connaissance de ses membres la résolution qu’ils ont portée, en août, à la Conférence de la C.G.T. réunie à Paris.

Cher Camarade,

Les Institutrices et Instituteurs syndiqués réunis en conférence le 14 août 1915, à Paris, ont décidé de présenter le 15 août, à la Conférence Confédérale de la C. G. T., les déclarations suivantes :

La réunion, considérant :

Que les peuples ont été entraînés à la guerre sans que leurs intérêts véritables soient opposés, bien au contraire ;

que la guerre actuelle fait et fera leur malheur commun et que la tâche des véritables amis des peuples doit être d’essayer de la faire cesser le plus promptement possible ;

la suite sur … http://www.jaures.eu/ressources/guerre_paix/cette-guerre-nest-pas-notre-guerre-une-opposition-syndicaliste-1915/

Avec le 41 ème bataillon de chasseurs

Dimanche 15 août 1915.

Journée absolument calme.

Fusillade assez vive entre les tranchées de première ligne.

Lundi 16 août 1915.

Vers 16 heures, tir de notre artillerie sur 521, auquel la batterie de LACOMBE répond.

Vers 17 heures, canonnade violente sur le BAN de SAPT.

Mardi 17 août 1915.

A 9 heures deux Chasseurs de la 3éme Compagnie sont blessés en posant des fils de fer au poste d’écoute du bastion Fenech.

Pertes :

Caporal GREUSARD 3éme Cie- Blessé

Chasseur 2Cl DUPPY 3éme Cie – décédé des suites de ses blessures à l’ambulance de PAJAILLE.

La suite sur … http://did41bcp.blogspot.fr

En Alaska pour libérer les Vosges

15 août 1915. Le capitaine Moufflet et le sous-lieutenant Haas embarquent pour New York. Ils ont cent vingt jours pour effectuer une mission peu ordinaire : trouver et ramener en France 400 chiens de traineaux. Enlisée sur le front des Vosges dans cette Première Guerre mondiale qui se prolonge, l’armée française craint un autre hiver glacial. Germe alors l’idée folle d’utiliser des chiens de traineaux pour ravitailler les bataillons cerclés par la neige et évacuer leurs blessés. Mais on ne convoie pas sans embûches 436 bêtes sauvages dans une Amérique où les compagnies maritimes préfèrent rester neutres et où rôdent des espions allemands.

http://www.wesserling.fr/nomdecodepoilusd/index.html 

http://videos.arte.tv/fr/videos/nom_de_code_poilus_d_alaska_bande_annonce_-6385816.html

La défense française en Haute Alsace

Ce récit commence le 15 août 1915 et retrace en particulier les très dures opérations que continue à mener la 7e armée française dans les Vosges, notamment au Hartmanivwillerkopf1.

http://retro.seals.ch/cntmng;jsessionid=E832E8E1ECF4E7FDC8F770CDB8FD5E5B?pid=rms-001:1928:73::609