Archives du mot-clé ardennes

176/journal de la grande guerre: 27 janvier 1915

 Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

« Cette nuit, il y a eu cannonade de notre part et ce matin le canon gronde encore de tous côtés devant Reims (…)

L’après-midi le centre de la ville reçoit les obus d’un violent bombardement et le soir à 21 h 30, par une nuit claire et très froide, les mitrailleuses partent soudainement, au nord de Reims, en même temps qu’une sérieuse fusillade se déclenche (…)

C’est jour anniversaire du Kaiser. Entre Bétheny et Witry, des Allemands sortis de leurs tranchées pour crier: « Vive l’empereur »ont tout de suite été abattus, paraît-il et il s’en est suivi un engagement dont les échos, par ce beau temps de forte gelée, ont fait craindre à nombre de Rémois, un retour offensif de l’ennemi. »

 

Une image du 347 ème RI à Reims

100587982

Quelques infirmiers / brancardiers du 347è pendant un moment de détente le 27 janvier 1915 à Reims, clinique du Docteur Lardennois (d’après le vendeur)

source: http://347ri.canalblog.com/archives/2014/11/30/31052387.html

Vailly: La manufacture Wolber incendiée (aisne)

Après la perte de Vailly fin octobre 1914 et le renforcement de l’artillerie en rive sud de la rivière, l’usine Wolber devient une des cibles privilégiées des obus français. Les 26 et 27 janvier 1915, deux incendies consécutifs aux bombardements français de la 69e DI (batterie Lande) ravagent la manufacture (source: JMO 137e Brigade et de l’artillerie de la 69e DI).

http://dictionnaireduchemindesdames.blogspot.fr/2013/01/w-comme-wolber.html

27 janvier 1915 Anniversaire de la naissance du kaiser… et …

Extrait d’un carnet de  Marcel (dit Jules) MARENCO, économe du lycée Chanzy de Charleville-Mézières.

En ville 8 h. du matin: la musique allemande, avant de se mettre à la cérémonie religieuse, fait le tour de la ville en jouant les plus beaux morceaux de son répertoire.
à 11 h. sonnerie de fête à l’église paroissiale
11 h. 05 glas réservé aux morts de marque
fantaisie du même genre à l’Hospice.
Personne ne comprend ce que cela peut signifier. Renseignements pris: les sonneurs, faute d’ordres précis, ont carillonné des airs variés!….. Circulation intense d’automobiles, beaucoup d’officiers, tous en grande tenue.
A la « caserne Chanzy », on joue une comédie dans la salle de dessin graphique aménagée en salle de spectacle avec le matériel de notre salle des fêtes du 1er étage. Les acteurs se font photographier devant le bâtiment central.

La suite sur: http://www.cenelle.fr/charleville/06-charleville.html

… les Ardennais font sonner le glas

Capture d’écran 2015-01-16 à 11.28.17

Le 27 janvier, jour anniversaire du Kaiser, les autorités allemandes font sonnerles cloches. Mais les sacristains s’amusent àfaire tinter le glas ! Les Allemands n’ont pas apprécié, mais n’ont pas cherché à punir cette facétie.

Sur le blog http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=130&ved=0CFEQFjAJOHg&url=http%3A%2F%2Fwww.charleville-mezieres.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F37530%2F451059%2Ffile%2FHistoire%2520n%25C2%25B0186%2520-%2520janvier%25201915%2C%2520les%2520Ardennais%2520%25C3%25A9cras%25C3%25A9s%2520par%2520l%255C%2527occupation.pdf&ei=hee4VL2FMNPvaKqNgfgN&usg=AFQjCNG0eAuinmZlcGLkYh6o3bGrCbXvGg&sig2=0IjkruU3K5upmHz0Zh9q9Q

Tous solidaires avec les poilus

A lire sur le site du Journal de Saône et Loire

nombreuses-etaient-les-cartes-postales-qui-exprimaient-un-message-de-solidarite-collection-privee-albine-novarino-pothierLa solidarité qui s’instaure entre les civils de l’arrière et les combattants du front n’est pas seulement une affaire privée, d’ordre familial, amical ou individuel. C’est également un élan collectif qui mobilise de nombreuses Françaises et de nombreux Français.

Ces bénévoles s’organisent rapidement. Œuvrant dans des directions différentes, ils collectent des fonds par divers moyens pour envoyer de la nourriture et des couvertures aux soldats. Les femmes et les jeunes filles tricotent des chaussettes et des chandails. Mais les initiatives sont multiples et les gens de l’arrière, toutes classes sociales confondues, rivalisent d’ingéniosité et de talent.

Ces élans de solidarité s’étendront également aux prisonniers, aux blessés et aux mutilés. Le mercredi 27 janvier 1915, Le Bien Public annonce une opération d’envergure en faveur des soldats qui combattent sur le front.

La suite sur: http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2014/08/09/tous-solidaires-avec-les-poilus

Bombardement à Balschwiller le 27 janvier 1915

Balswiller [i.e. Balschwiller] : effet du bombardement du 27 janvier 1915 : dans le fond de la rue, à l'horizon, la crête est garnie de tranchées allemandes
Balswiller [i.e. Balschwiller] : effet du bombardement du 27 janvier 1915 : dans le fond de la rue, à l’horizon, la crête est garnie de tranchées allemandes (photo gallica, BNF)

Aviation: des « Voisin » partent bombarder Chambley (Meurthe-et-Moselle)

Capture d’écran 2015-01-16 à 11.24.27

Le 27 janvier 1915, dix Voisin sont envoyés pour bombarder un QG allemand à Chambley. En raison des conditions atmosphériques particulièrement difficiles, un seul appareil arrive sur zone et largue 6 obus de 90 sur l’objectif. Les autres avions n’ont pas réussi à dépasser 1500 mètres d’altitude. Un de ces appareils a eu plus d’ennuis que les autres. Arrivé à 600 mètres d’altitude, le Voisin V 227 de la VB 2 est victime d’un blocage de commandes. Malgré les efforts de son pilote, l’appareil s’abat à plat et détruit son train d’atterrissage. Il n’est pas réparable et sera réformé. Heureusement, les deux membres d’équipage, le MdL de Neufville et le Cdt de Göys sont indemnes. Le lendemain, la même mission est demandée au groupe. Cette fois, sept appareils arrivent à bon port et larguent 18 obus. Le Ltt de la Morlais attaque un Aviatik et le force à atterrir dans ses lignes. Cette victoire ne sera pas homologuée.

Sur le blog à consulter: http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille102.htm

Lu dans Le Miroir du mercredi 27 janvier 1915

Belgique.-Les troupes belges ont progressé autour de Pervyse en Flandre.
France.-A l’est d’Ypres, nous avons brisé une offensive de l’ennemi, en lui tuant plusieurs centaines d’hommes. Six contre-attaques ont été refoulées par les Anglais à Givenchy et à Guinchy (région de la Bassée). Là aussi les pertes allemandes ont été sensibles. A l’ouest de Craonne, l’ennemi a attaqué violemment nos tranchées, entre Heurtebise et le bois Foulon. Après avoir été rejeté en arrière, il a pu s’implanter dans quelques éléments de tranchée, mais presque aussitôt nous en avons repris la plus grande partie. En Argonne, nou avons prononcé deux attaques vers Saint-Hubert et Fontaine-Madame ; elles ont été couronnées de succès. Combat d’artillerie en Haute-Alsace, où les Allemands bombardent Thann, Lembach et Sentheim.
Les Russes ont enlevé Jacobini et menacent Dornawatra qui est la clé de la Transylvanie.
Un zeppelin qui avait jeté des bombes sur le port russe de Libau, en Courlande, a été atteint par l’artillerie et est tombé en mer.
L’état-major allemand a essayé de masquer par un communiqué mensonger le grave échec que l’escadre anglaise avait infligé à l’amiral Hipper, au large d’Héligoland. La canonnière allemande Gazelle a encore été torpillée par un sous-marin près de l’île de Rugen

 

Publicités

La 1re division marocaine et la bataille de la Fosse-à-l’eau (Ardennes)

A voir sur le site de L’union

Avant d’avoir combattu à Gespunsart, la 1re division est ramenée à Mézières puis est envoyée à Rimogne, comme le rappelle Jacques Lambert.

( photo entête: une vue de soldat le long de la voie ferrée photo collection Jean Coste)

http://www.lunion.presse.fr/region/speciale-14-18-la-1re-division-marocaine-et-la-bataille-de-ia3b25n438337

26/Journal de la grande guerre: le 30 août 1914

Dimanche 30 août 1914

Des Bretons se sacrifient à Tourteron (Ardennes)

0000050202-0http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/tourteronnais-en-memoire-des-braves-daout-1914

http://letourteronnais.fr/articles.php?lng=fr&pg=49

Les Russes défaits à Tannenberg

800px-Russian_prisoners_tannenbergLe 30 août 1914, un mois après l’ouverture des hostilités, la victoire surprise des Allemands sur les Russes à Tannenberg révèle aux Européens les plus avertis que cette guerre sera longue et sans pitié.

http://www.franceinfo.fr/emission/france-info-y-etait/2013-2014/30-aout-1914-les-russes-craquent-tannenberg-10-13-2013-12-10

http://www.herodote.net/30_aout_1914-evenement-19140830.php

http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2014/06/09/a-l-est-l-allemagne-gagne-une-bataille_4434641_3448834.html

http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tannenberg/

Infos publiées dans « le Miroir »

La Belgique envoie une délégation composée de trois ministres d’Etat en Amérique pour protester contre la destruction de Louvain et les autres actes de férocité commis par les Allemands. Mais Guillaume II, de son côté, a chargé le comte Bawstof, son ambassadeur à Washington, et M. Deruburg, sous secrétaire d’Etat des colonies, de riposter  à ces accusations. Cette riposte ne trompera personne.

Rome.-Le cardinal Agliardi, vice-doyen du Conclave, a l’intention de proposer à celui-ci d’intervenir auprès des belligérants pour qu’ils concluent un armistice durant le conclave.