Archives du mot-clé condé-sur-marne

1311/6 mars 1918

L’église de Condé-sur-Marne classée

eglise__080367500_1407_12052017

L’église Saint Rémy, classé aux monuments historiques depuis le 6 Mars 1918 est un bijou qu’il ne faut pas perdre, une pièce maîtresse dans le patrimoine de Condé mais également une partie de l’histoire de la France.

http://www.conde-sur-marne.fr/la-commune/son-patrimoine/l-eglise/

Une partie des richesses du musée de Bailleur évacuée

AAEAAQAAAAAAAARnAAAAJDJjOWNiMmM3LTNmZTUtNDJjMC1iZDY3LWVlMjY2YzVhOTk2ZA

D’octobre 1914 au printemps 1918, des soldats britanniques s’installent à Bailleul ; le musée est qualifié de « Petit Cluny du Nord » par les soldats qui le visitent. Le 6 mars 1918, deux camions militaires évacuent une petite partie des collections du musée vers la Normandie (Eu et Martainville).

Le bâtiment du musée est entièrement détruit par les obus qui anéantissent la ville entre avril et septembre 1918. Le volume des œuvres ainsi abandonnées à leur sort est estimé à 70%. La plupart d’entre elles sont détruites lors de l’effondrement de la maison, les autres sont saisies par des pilleurs d’épaves.

http://www.ville-bailleul.fr/index.php/Outils/imprimer?idpage=208&idmetacontenu=

lire aussi http://webmuseo.com/ws/musenor/app/collection/expo/57

lire aussi: http://www.musenor.com/vt/webmuseo/guerresetpaix/musee_tourmente/BAILLEUL/bailleul-archives/lettre-sabatté.pdf

lire aussi https://fr.linkedin.com/pulse/nature-morte-au-carambar-les-tableaux-fantômes-du-musée-hoin

Sur le front des Vosges

6 mars 1918

L’artillerie allemande continue de manifester une grande activité tout au long de la journée. Le secteur du Violu est particulièrement visé et les bombardements causent à nouveau d’importants dégâts. Ceux-ci doivent être réparés au plus vite.

L’homme de troupe du 149e R.I. est à la peine ; en plus des corvées de réparations à effectuer, il lui faut aussi déblayer la neige qui est abondante.

Des mouvements de relève intérieure se produisent dans le C.R. la Cude. Un soldat du 149e R.I. est blessé au cours de cette relève.

Un exercice de port de masque a  lieu dans le C.R. Grande Goutte.

http://amphitrite33.canalblog.com/archives/2015/07/31/32426296.html

 

Dans les pas du 28e RI

SPA 63 2544
Continuation du mouvement.
Les chefs de section du 2e Bataillon vont reconnaître leurs emplacements dans le CR Wagner, où ils restent en attendant l’arrivée de leur troupe.
Le lieutenant-colonel se rend au PC de l’Arbre A où il arrive à 9 heures, pour recevoir les consignes du sous-secteur Sud-Dormoise, du lieutenant-colonel Meurisse commandant le 34e RI, qui occupe ce sous-secteur. (1)
Dans la matinée, le Bataillon (1/28) fait étape de Tilloy et Poix, à Somme-Suippes.
Arrivée au cantonnement à 12 heures.
Dans l’après-midi, le commandant du 1/28 reconnaît la position intermédiaire, qu’il doit occuper en cas d’alerte.
Le Bataillon Fages (3/28) stationne toujours à Pogny.
Dans la soirée, l’EM et la CHR du 28e relèvent l’EM et la CHR du 34e RI au PC de l’Arbre A.
Le 2/28 relève dans le CR Wagner, le Bataillon Didier du 34e RI.
La relève s’effectue dans d’excellente condition et est terminée à 23h15, sauf celle des groupes de combat avancés, qui s’exécute également dans de bonnes conditions le 7 mars au petit jour, conformément aux ordres donnés par le général commandant le 18e CA.
Le 2/28e occupe le CR de la façon suivante :
3 compagnies accolées :
5e à droite, PA Mamelles
7e au centre, PA des 105
6e à gauche, PA de Constantinople
Liaison à droite avec le 56e RI (8e CA)
Liaison à gauche avec le 18e RI (18e CA) qui occupe le sous-secteur Nord Dormoise.
PC 2/28 : PC Wagner.

http://vlecalvez.free.fr/JMO_mars18c/JMO_mars1918.html

Le Corps Expéditionnaire Américain dans les Vosges (1917-1919)

corps_us_vosges_partie3_1

http://regards.grandeguerre.free.fr/pages/histoire/le_corps_expeditionnaire_americain_dans_les_vosges_partie3.html