Archives du mot-clé grèce

1550/30 octobre 1918

Armistice de Moudros

Le 30 octobre 1918 est signé l’armistice par lequel l’empire ottoman se retire de la guerre contre la Grande-Bretagne et ses alliés. La signature a lieu sur le cuirassé anglais HMS Agamemnon, en face de la rade de Moudros, sur l’île grecque de Lemnos, au débouché du détroit des Dardanelles.

Cette signature met face à face le ministre ottoman de la Marine Rauf bey et l’amiral britannique Arthur Calthrope. L’amiral Gauchet, présent à Moudros, n’a pu représenter la France aux négociations et à la signature finale.

source: http://aujourdhui.over-blog.fr/2015/10/30-octobre-1918-armistice-de-moudros.html

 

La carte postale du jour

Journal du mercredi 30 octobre 1918

Sur le front de l’Oise, combats acharnés sur la rive est, en face de Grand-Verly, où l’ennemi a lancé des contre-attaques. Plus au sud, nous avons poussé nos lignes jusqu’aux abords de l’Oise et enlevé des points d’appui au nord-ouest de Guise. Nous avons également progressé à l’est du Perron, dans la région au nord-est de Bois-lez-Pargny.
Sur tout le front entre Oise et Serre, nos troupes sont au contact de la nouvelle ligne ennemie.
A l’ouest de Château-Porcien, nous avons avancé au nord d’Herpy.
Les Anglais, à la suite d’une opération partielle au sud de Valenciennes, ont avancé leur ligne entre la Rhonelle et l’Escaut. Ils ont faits 100 prisonniers.
Les Américains ont conquis entièrement le bois Belleu (région de Verdun) et repoussé toutes les contre-attaques. En Woëvre, ils ont fait des prisonniers.
L’armée italienne, renforcée des contingents alliés, a passé de vive force la Piave et mis le pied sur le territoire envahi. Elle a fait 9000 prisonniers et capturé 54 canons.
Des manifestations importantes ont eu lieu à Berlin et dans plusieurs centres industriels. On commence à revendiquer la déchéance du Kaiser.
Le nouveau ministre des Affaires étrangères d’Autriche-Hongrie, comte Andrassy, a adressé un télégramme personnel au secrétaire d’Etat américain, Lansing, pour insister en faveur de l’armistice immédiat. M. de Lammasch a constitué le ministère autrichien.
Des troubles sanglants ont eu lieu à Budapest, où 200.000 personnes ont fait une démonstration en faveur de la paix.
A Prague, le conseil national tchèque s’est emparé du pouvoir, et les autorités militaires ont capitulé entre ses mains.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre18.html

1268/22 janvier 1918

Mobilisation générale de la Grèce

 Venizélos fait signer la mobilisation générale par le souverain le 22 janvier 1918.

Cette participation du pays dans la guerre permet à la Grèce de faire partie du camp des vainqueurs après l’effondrement des puissances centrales. Aux traités de Sèvres et de Neuilly, elle reçoit ainsi d’importantes compensations territoriales pour son aide, en Thrace, en Égée et en Ionie.

source: http://guerre1418.org/html/belligerants_grece.html

Journal du mardi 22 janvier 1918

En Argonne, un coup de main effectué dans les lignes ennemies, au Four-de-Paris, nous a permis de ramener une quinzaine de prisonniers et trois mitrailleuses.
Activité des deux artilleries sur la rive droite de la Meuse et, en Alsace, dans la région du Sudel et de l’Hartmannswillerkopf.
Dans la journée du 20, trois avions allemands ont été abattus, dont deux par le tir de nos canons spéciaux. En outre, quatre appareils ennemis sont tombés dans leurs lignes à la suite de combats avec nos pilotes.
Les Belges ont repoussé une patrouille ennemie qui s’avançait en radeau vers un de leurs postes avancés de la région de Ramscapelle. Rencontres de patrouilles allemandes et belges dans la région à l’ouest de la forêt d’Houthulst.
Un avion allemand de bombardement revenant de Dunkerque a dû atterrir près de Bulstamp. Les quatre passagers, dont un officier, ont été fait prisonniers.
En Macédoine, l’ennemi, après une violente préparation d’artillerie, a prononcé sur nos positions, à l’ouest du Vardar, une série d’attaques qui ont échoué complètement.
Sur un seul point, l’ennemi avait pu pénétré dans nos tranchées bouleversées. Il en a été chassé aussitôt par une vigoureuse contre-attaque des troupes helléniques.
Combat de patrouilles sur le front italien.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/ja18

1047/15 juin 1917

Grèce: le roi Alexandre s’engage contre les puissances centrales

3000 Français, Britanniques et Italiens débarquent dans le port du Pirée et marchent sur Athènes pour rallier le roi Constantin à leur cause…
L’affrontement avec les forces grecques loyalistes fait plusieurs centaines de victimes…
Contraint d’abdiquer, le roi  laisse le trône à son fils Alexandre qui déclare la guerre aux puissances centrales le 15 juin 1917 et engage son armée sur le front de Macédoine
Le 11 novembre 1918, la Grèce se range donc dans le camp des vainqueurs et obtient quelques territoires turcs…mais la guerre est pourtant loin d’être terminée pour le royaume.

source: http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/histoires-14-18-grece-divisee-1170711.html

Parution du Libertaire

Un unique numéro du Libertaire sera cependant édité clandestinement en plein cœur de la guerre, le 15 juin 1917.

source: http://www.socialisme-libertaire.fr/2017/03/petite-histoire-du-juournal-le-monde-libertaire.html

Journal du vendredi 15 juin 1917 à travers Le Miroir

Activité moyenne des deux artilleries sur la plus grande partie du front, assez violente dans la région de Craonne et au sud-est de Corbeny.
Sur le front belge, vive activité d’artillerie spécialement dans la région de Steenstraete, Lizerne et Boesinghe. Lutte de bombes vers la Maison-du-Passeur. Combat entre patrouilles au sud de Dixmude.

Les Anglais ont réalisé une marche progressive à l’est de Messines et la pression qu’ils exercent sur l’ennemi au sud de leur front d’attaque, a contraint les Allemands à abandonner une partie importante de leur système de défense de première ligne, dans le secteur entre la Lys et Saint-Yves. Poursuivant leurs avantages, nos alliés ont marqué une avance importante à l’est du bois de Ploegstaert. Ils ont également gagné du terrain aux abords de Gapaard.
Au nord de Bullecourt, et au sud de Hooge, ils ont exécuté des coups de main qui leur ont permis de ramener des prisonniers.
Combats secondaires sur le front russe.
Echec autrichien dans le Trentin, sur le plateau d’Asiago.
En Grèce, nos troupes occupent Trikala, Velestino et Volo. Constantin et sa famille se sont embarqués pour l’Italie.

 

1043/11 juin: le Général Franchet d’Esperey décore l’as de l’aviation Guynemer

Constantin Ier de Grèce se soumet à l’ultimatum de Jonnart

A la fin du mois de V 1917 les Alliés exigent de la Grèce des garanties pour à la sécurité de l’armée d’ Orient, à Thessaloniki depuis le 5 X 1916, bombardée par l’aviation allemande en XII 1916. Les Bulgares ont repris la Macédoine orientale et emprisonné l’armée grecque de Kavala. En août 1916, Vénizélos a créé le Comité de Défense nationale, et s’est rangé au côté de l’ Entente. 40 000 soldats grecs et 11 navires de guerre sont mis à la disposition du méprisant général Sarrail, et sont engagés, mais sous les ordres de Anglo-Français. Le sud du pays est soumis au blocus allié, il y a des heurts sanglants à Athènes, ce qui accroît la haine e l’ Entente contre le roi.

source: http://www.info-grece.com/forums/11-juin-1917-constantin-ier-de-grece-se-soumet-a-l-ultimatum-de-jonnart

(vidéo) Repos le samedi après-midi pour les femmes des usines de filature

La loi du 11 juin 1917 impose pour la durée de la guerre la « semaine anglaise », le repos le samedi après midi en complément du dimanche pour les femmes des usines de filature. Mais le terme « Anglaise » est plus ancien et vient de 1854 où une loi impose dans l’ Angleterre Victorienne le repos du samedi après midi aux ouvriers qui eux préféraient le lundi et les « pubs ».

http://jardindhistoire.blogspot.fr/2012/03/la-semaine-anglaise.html

vidéo: http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/emploi-des-femmes/les-midinettes-ces-femmes-qui-ont-lutte-pour-le-repos-le-week-end_2071765.html

Aviation: Le Général Franchet d’Esperey décore l’as de l’aviation française, Guynemer

Guynemer est nommé capitaine et reçoit le 11 juin 1917, à l’âge de 22 ans, la croix d’officier de la Légion d’honneur. Au cours de l’été 1917, l’escadrille des Cigognes est envoyée dans les Flandres. Guynemer fut abattu en vol à bord de son « Vieux Charles », le 11 septembre 1917, par le lieutenant allemand Wiseman, alors qu’il réalisait une mission au dessus de Poelkapelle (Belgique). Le mauvais temps et les bombardements empêcheront de retrouver toute trace de l’avion et du corps du pilote. René Fonck, autre héros de l’aviation militaire française (75 victoires homologuées), abattra Wiseman 21 jours plus tard.

source: http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu04513/le-general-franchet-d-esperey-decore-l-as-de-l-aviation-francaise-guynemer-de-la-croix-de-la-legion-d-honneur-muet.html

Carnet du lundi 11 juin 1917 à travers Le Miroir

Actions d’artillerie courtes et violentes sur divers points du front, notamment dans la région de Craonne-Chevreux.
Des reconnaissances ennemies ont tenté d’aborder nos lignes vers le Monument d’Hurtebise, au nord-est de Prunay, et sur les deux lignes de la Meuse, au Mort-Homme et au bois des Caurières. Aucune de ses tentatives n’a donné de résultat.
De notre côté, nous avons exécuté un coup de main sur la rive gauche de la Moselle, dans la région du chemin de fer de Thiaucourt. Nos détachements, pénétrant dans la tranchée adverse, sur plusieurs points, ont infligé des pertes sérieuses à l’ennemi, détruit des abris, et ramené une vingtaine de prisonniers.
Du 1er au 7 juin, notre aviation a livré de nombreux combats et abattu 21 avions ennemis dont la chute a été constatée et 2 ballons captifs, qui sont tombés en flammes.
Les Anglais ont effectué une nouvelle progression sur un certain nombre de points du front de bataille au sud d’Ypres. Des coups de main, exécutés avec succès au sud-est d’Epéhy, au sud d’Armentières et au nord-est d’Ypres, leur ont permis de faire 17 prisonniers.
Canonnade sur le front de Macédoine.
M. Garcia Prieto, président du conseil espagnol, a offert sa démission au roi Alphonse XIII.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin17.html

933/21 février 1917: hécatombe de soldats maliens du 26è BTS t à Plagia (Grèce)

(Marine) le vapeur Marne mis en circulation

Ce vapeur français fut construit en 1917 à « South Dock » par le chantier « Sunderland SB Co » pour le compte de la « Compagnie de Navigation d’Orbigny. Il fut lancé le 21 février 1917 et mesurait 114.3m pour 15.9m de large et 7.20m de tirant d’eau, jaugeant 4019t. Il était propulsé par une machine à triple expansion de 371 nhp

source: http://www.wreck.fr/marne.htm

Journal de guerre du mercredi 21 février 1917 à travers Le Miroir

Actions d’artillerie assez vives entre l’Oise et l’Aisne et dans le secteur d’Avocourt.
Sous la protection d’un violent bombardement qui détruisit entièrement une tranchée, de forts détachements ennemis, soutenus par des lance-flammes, se sont précipités à l’assaut d’un petit poste anglais au sud du Transloy.
Nos alliés ont pénétré dans les lignes allemandes à l’est d’Armentières et à l’est d’Ypres, occasionnant de graves dégâts.
Echec allemand sur le front russe près de Porgaitze.
Echec autrichien sur le plateau d’Asiago. Les Italiens bombardent la gare de Tarvis.
L’ Amérique somme l’Autriche de préciser ses vues sur la conduite de la guerre sous-marine.
Nouvelles démarches des alliés à Athènes : l’exécution du dernier ultimatum étant incomplète.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier1917.html

Hécatombe  de soldats maliens du 26è BTS t à Plagia (Grèce)

 ob_f78ff3_26bts19170221Une patrouille de la 2è compagnie commandée par l’adjudant Fantaisie Artenon n° Mle 24 ic 829 et composé de :

  • 8 ic 18128 Pieri Jules François, mitrailleur
  • 12191 Elassan Samba caporal
  • 28825 Birahima Guindo 2è cl.
  • 13646 Granvilla Coulibaly 2è cl.
  • 28313 Amady Timbo  2è cl.
  • 28319 Tenidou Taraolé 2è cl.
  • 28322 Ali Coulibaly  2è cl.
  • 28302 Arsiki Tamboura  2è cl.
  • 22834 Sidamet Ba  2è cl.
  • 4048 Ko Coulibaly  2è cl.
  • 20283 Mamourou Sangaré  2è cl.

Etait envoyée de Zerma par le sous-lieutenant Gallois en reconnaissance pour réquisitionner du foin à Slatina. En arrivant à ce village elle tombait dans une bande de 150 comitadjis et après une défense héroïque, elle succombait jusqu’au dernier homme. Les cadavres du soldat Pieri et d’un des tirailleurs étaient en outre odieusement mutilés.

source:  http://paddygenealo.over-blog.com/2015/11/le-massacre-du-21-fevrier-1917.html