Archives du mot-clé lorraine

19/le 23 août 1914 le Lieutenant De Gaulle connaît son baptême du feu

Dimanche 23 août 1914

ça barde en Lorraine pour le 106ème RI

106°_R.I,_TOUJOURS_DEBOUTCons-la Grandville-Arreancy.-Les premiers combats sont terribles. Le 106 ème Ri de Châlons-sur-Marne marche en tête de la 24 ème brigade et s’apprête à franchir le défilé de la Chiers. Violent feu d’artillerie, de mousqueterie et de mitrailleuse qui l’oblige à se terrer sur place. Le 2 ème bataillon débouchant de Cons reçoit des coups de feu sur sa droite et par une contre attaque réussit à arrêter l’ennemi. Ce premier combat voit se révéler les premiers héroïsmes. Des braves comme le lieutenant De La Messelière (7 ème compagnie) sont tués debout, face à l’ennemi, méprisant le danger (…)Mais la partie est trop inégale, l’artillerie lourde allemande entre en action. les grosses marmites tombent en abondance, l’ennemi progresse sur nos ailes; il faut céder. A la nuit les deux bataillons se replient sur Longuyon.

Le 23 août au matin le régiment se regroupe tout entier à Arrancy. On se compte, se retrouve. le baptême du feu a été un peu rude; les premières pertes sont péniblement ressenties par tous, mais en somme elles ne sont pas très élevées. Une vingtaine de tués dont le sous-lieutenant Josenhas; , 150 blessés dont quatre officiers: le capitaine Coulloum, le lieutenant Mondielli, les sous lieutenants Ebstein et Pochat; près de 60 disparus. Nous serons plus heureux demain; pour le moment il faut nous préparer à recevoir un nouveau choc.

On se met  et sans tarder au travail pour organiser une position autour du village d’Arrancy en liaison à droite avec le 25 ème bataillon de chasseurs à pied au bois Deffoy, à gauche la 23 ème brigade, en avant de nous le 8 ème bataillon de chasseurs à pied occupe la voie ferrée.

Les premiers obus tombent vers midi et deviennent de plus en plus abondants. Vers 17 heures l’ennemi attaque le village et la voie ferrée. Energiquement  contre attaqué par notre 3 ème bataillon, le 8 ème bataillon de chasseurs et des éléments du 132 ème. Il doit se relier sur Beuveilles. La nuit est agitée ; le bombardement très violent laisse présager une nouvelle attaque. Elle se déclenche dès le lever du jour, mais n’a pas plus de sucées que la précédente. Ordre est cependant donné par le commandant de la division de battre en retraite par échelons.

France (suite)

Le zeppelin N°8 venant de Strasbourg est abattu sur la route de Celle à Badonviller.

Nos troupes du Donon et du col de Saales sont ramenées en arrière. Lunéville est occupée par les Allemands. La bataille est générale depuis le Luxembourg jusqu’à Mons sur tout le front.

Les Allemands occupent Lunéville
Les Allemands occupent Lunéville

Pour tout savoir sur les mouvements en Alsace Lorraine, suivre le site

http://www.premiere-guerre-mondiale-1914-1918.com/alsace-lorraine.html

Belgique: De Gaulle connaît son baptême du feu

Le lieutenant de Gaulle connaît son baptême du feu à Dinant en Belgique, lors de ces journées d’août 1914

Plaque commémorative sur le pont de Dinant concernant Charles de Gaulle : « Ici le lieutenant Charles de Gaulle fut blessé le 15 aout 1914 à l'aube d'une vie tout entière consacrée à la défense de l'homme et de ses libertés. »
Plaque commémorative sur le pont de Dinant concernant Charles de Gaulle : « Ici le lieutenant Charles de Gaulle fut blessé le 15 aout 1914 à l’aube d’une vie tout entière consacrée à la défense de l’homme et de ses libertés. »

Un site perso consacré à De Gaulle

De GaulleDinant

http://ph.dam.pagesperso-orange.fr/DeGaulleAl’EpreuveDuFeu.htm

+pour en savoir plus

http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/accueil/biographie/1914-1924-la-grande-guerre.php

http://www.musee-armee.fr/collections/base-de-donnees-des-collections/objet/stele-en-pierre-dun-soldat-tue-le-23-aout-1914.html

http://www.20minutes.fr/livres/1261775-20131211-la-premiere-guerre-charles-gaulle-1914-1918-frederique-neau-dufour-chez-tallandier-paris-france

Dans l’Illustration

En raison des nécessités auxquelles la Belgique doit faire face, notamment pour acquitter la contribution de guerre imposée à Bruxelles, l’Angleterre et la France ont décidé de lui faire une avance de 500 millions, chacune pour la moitié.

La bataille de Charleroi

http://chtimiste.com/batailles1418/charleroi.htm

http://salon-litteraire.com/fr/histoire/content/1801145-la-premiere-bataille-du-xxe-siecle-charleroi-21-23-aout-1914