Archives du mot-clé Lynn Campbell

1529/9 octobre 1918: (Vidéo) Des Canadiens délivrent Cambrai (Nord) 

(Vidéo) Des Canadiens délivrent Cambrai (Nord)

Les Canadiens entrent le 9 octobre 1918 dans une ville déserte et en ruine.

https://www.youtube.com/watch?v=2wkt9uPm8Vk

et https://www.dailymotion.com/video/x64m1a

Le journaliste JFB Livesay, qui était présent à Cantimpré, relate qu’à 3 h, le 9 octobre, l’ordre est reçu par le 5 e Canadian Mounted Rifles (5e CMR) de traverser le canal. Deux soldats traversent à la nage et rejoignent l’autre rive. Ils découvrent que l’ennemi a évacué Cambrai. Ils n’attendent pas les sapeurs canadiens qui se préparent à créer des ponts provisoires aux écluses.

Ils ordonnent de traverser immédiatement le canal, en utilisant le pont de fer qui est en ruine. À 4 h 30, deux compagnies du 5e CMR ont traversé. À 6 h, la construction des ponts provisoires est bien avancée et le 4e CMR traverse à son tour. Une demi-heure plus tard, le 5e CMR rejoint la place d’Arme. Au milieu de la journée, les soldats tiennent la gare de Cambrai. (…) La victoire est triste car la ville, pillée, a été incendiée par l’ennemi avant son repli. On se console : la libération de Cambrai s’est faite sans verser de sang  ». C’est donc aux CMRs qu’appartient l’honneur de la libération de Cambrai. Et quand un journaliste a voulu féliciter un officier du bataillon pour le travail de ses hommes, il a répondu : « Ne dites pas cela, ce n’est pas le 5e CMR, ou la 8e brigade, ou la 3e Division canadienne qui a pris Cambrai. C’est l’Armée canadienne ! Notre devise est « Tous pour un et un pour tous  » ».

Le pont de fer existe toujours mais son lien avec la libération de la ville a été oublié par Cambrai et par le Canada. Pourtant 9.000 hommes sont morts pour s’y rendre. La plupart reposent dans les cimetières militaires entre Arras et Cambrai. « J’espère que les Cambrésiens verront le pont d’un autre oeil et se souviendront des deux jeunes gars du 5e CMR qui ont bravé le canal la nuit du 9 octobre 1918 ».

source: https://cambrai.maville.com/actu/forum_-_-716592_actu.Htm

Mort de l’as canadien

9 octobre 1918- Lynn Campbell, « As » canadien de la WW1, 7 victoires aériennes toutes obtenues en partage avec ses observateurs-mitrailleurs (*) au sein du 62 Sqn du RFC, sur Bristol F.2b. est tué en combat aérien, abattu au dessus de la forêt de Mormal, dans le département du Nord.

source: http://www.crash-aerien.news/forum/ww1-la-grande-guerre-t28679-1260.html

Journal du mercredi 9 octobre

Dans la région de Saint-Quentin, diverses opérations locales, entreprises pour améliorer notre front, ont donné des résultats. 700 prisonniers ont été faits.
Sur le front de la Suippe et de l’Arnes, la résistance de l’ennemi ne s’est pas ralentie. Sur l’Arnes, une forte contre-attaque nous a repris momentanément le village de Saint-Etienne, mais nous l’avons reconquis peu après en faisant 100 prisonniers.
Plus à l’ouest, nous avons enlevé, après un combat acharné, un système fortifié que défendait les abords sud d’Isles-sur-Suippe et avons atteint en combattant les abords de Saint-Etienne-sur-Suippe.
Nos détachements ont brisé en deux endroits le passage de la rivière dans la région d’Auménancourt-le-Petit. Nous nous sommes emparés de Berry-au-Bac.
Les Anglais ont avancé leur ligne sur un front de quatre milles au nord de la Scarpe. Ils ont pris Biache, Saint-Vaast et Oppy, en faisant plus de 100 prisonniers et en capturant un certain nombre de mitrailleuses.
Des combats de patrouilles ont eu lieu au nord-est d’Epinoy et au nord d’Aubencheulaux-Bois. Nos alliés ont progressé dans ces deux localités.
Une division navale française est entrée dans le port de Beyrouth.
M. Wilson a répondu par l’intermédiaire de M. Lansing et du ministre de Suisse à l’offre Max de Bade. Il demande des précisions sur deux points :
1° L’Allemagne accepte-t-elle les propositions des messages présidentiels, ou entend-elle simplement discuter sur leur application?
2° Le chancelier parle-t’il au nom du G.Q,G. ou du peuple allemand?
M. Wilson ne parlera d’une cessation des hostilités à ses alliés que lorsque les territoires envahis auront été évacués par les armées impériales.
Le cabinet turc présidé par Talaat pacha a démissionné. Il y aurait un cabinet Tewfik.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/octobre18.html