Archives du mot-clé russie

Fay (Somme): Les Russes découvrent la Grande guerre

A lire sur le site du Courrier Picard

Pour la deuxième fois, une équipe de tournage s’est invitée dans les tranchées de Fay. Ce coup-ci ce sont les Russes qui filmaient.

Autant ils sont fins connaisseurs de la Seconde Guerre mondiale, autant la Première leur est presque inconnue.

Samedi 11 avril, une équipe de tournage venue de Moscou s’est rendue dans les tranchées de Fay pour y tourner une partie d’un documentaire sur la guerre 14-18. «  Les Bolchevistes ont totalement effacé, caché, cette période historique quand ils étaient au pouvoir. C’est très peu connu en Russie, surtout que le conflit s’est vite stoppé sur le front est. Mais avec le centenaire, les Russes sont plus curieux. Ce documentaire sera le premier à aborder la Première Guerre mondiale à la télévision russe  », explique Félix Razoumovski, le réalisateur.

LA SUITE SUR: http://www.courrier-picard.fr/region/fay-les-russes-decouvrent-la-grande-guerre-ia181b0n551016

192/journal du 12 février 1915: naissance officielle du camouflage

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Aujourd’hui, les détonations de l’artillerie m’ont éveillé brusquement à 7 heures, après une bonne nuit, ce qui devient rare.

Naissance officielle des équipes de camouflage

A lire sur le site du Figaro

371x500xCamouflage.jpg.pagespeed.ic.BexjFdivLa
http://clio-cr.clionautes.org/tromper-l-ennemi-l-invention-du-camouflage-moderne-en-1914-1918.html#.VL6APcbvaDc

Dès le 12 février 1915, on trouve le premier document du ministère de la Guerre constituant l’acte de naissance de l’équipe de camouflage. La section camouflage est officiellement créée le 4 août 1915 avec un détachement de cent vingt-cinq réservistes territoriaux venus en renfort.

http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/09/25/26002-20140925ARTFIG00065-l-art-au-service-de-la-guerre-souvenirs-d-un-camoufleur-1915-1918.php

http://clio-cr.clionautes.org/tromper-l-ennemi-l-invention-du-camouflage-moderne-en-1914-1918.html#.VL6APcbvaDc

voir le site britannique: http://www.geocaching.com/geocache/GC53X7K_tgw1480-botanic-intrest?guid=f316fb50-f812-4c83-b11c-6183fb6f00b2

L’attaque de la ferme de Sudel (Vosges)

ferme-de-sudelDans les Vosges, nos Chasseurs ont enlevé la cote 937, à 300 mètres Nord-Ouest de la ferme Sudel. Ce brillant fait d’armes, accompli sous une violente tempête de neige, ne nous a occasionné que des pertes minimes.

La suite sur:

http://aufildesmotsetdelhistoire.unblog.fr/2014/02/19/le-12-fevrier-1915-lattaque-de-la-ferme-de-sudel/

(Diaporama) Visite de Raymond Poincaré à Montreux-Vieux

Capture d’écran 2015-01-20 à 16.52.00

Couper le son et voir les images

http://www.montreux-vieux.info/evenements-anciens_2_1294.html

 

A Saint-Malo, sept frères vont donner leur vie pour la patrie

Une histoire extraordinaire mais malheureusement vraie

L-affiche-placardee-en-1938-dans-toutes-les-ecoles-de-France_inside_right_content_pm_v8Ce 15 février 1915, c’est la première visite du curé de sa paroisse. D’habitude, c’est le maire qui se charge de la sinistre besogne, mais les Ruellan sont des catholiques fervents, le maire a délégué… Madeleine ouvrira quatre fois la porte au prêtre. Ensuite, c’est la poste qui lui apportera les lettres bordées de noir. Bernard avait 26 ans et s’était établi comme éleveur à Philippeville, en Algérie. Dès la déclaration de guerre, le 1er août, il avait pris le bateau pour rejoindre la métropole et s’engager au 3e régiment de zouaves. Le 12 février 1915, une balle le frappe au coeur. Il repose désormais, comme le dormeur du val. Madeleine gardera toute sa vie sa dernière lettre : « Je fais le sacrifice de ma vie en demandant au bon Dieu de me prendre de préférence à mes frères mariés. »

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/La-famille-Ruellan-entre-dans-l-Histoire-579619

Médaille russe pour efforts distingués
dans la mobilisation générale de 1914 – 1915

1915mobilisationMédaille de bronze clair instituée le 12 février 1915 (CJ) et le 28 février 1915 (0), sous le règne de l’empereur Nicolas II et qui fut la dernière médaille créée de l’empire russe

La médaille était décernée à tous les civils et militaires qui ont pris part à l’élaboration des plans de mobilisation pour la conscription et l’intégration des civils au sein de l’armée impériale ainsi qu’à tous ceux qui se sont fait remarquer par leur service dans l’acheminement des troupes et du matériel militaire.

Lu dans Le Miroir en date du 12 février 1915

France.-Les Allemands bombardent Nieuport, sans grand résultat, tandis que notre artillerie leur répond efficacement. L’ennemi, dans le Nord, fait sortir des avions qui opèrent sans effet aucun au-dessus de nos lignes. Il attaque vainement, en Champagne, nos positions près de Mesnil-les-Hurlus: il envoie une brigade contre l’ouvrage Marie-Thérèse dans l’Argonne, mais cette brigade est décimée par le feu de notre artillerie et de notre infanterie et laisse de très nombreux cadavres sur le terrain.

L’affaire qui s’était engagée au Ban-de-Sapt(Vosges) s’est terminée à notre avantage, nos troupes ayant finalement repris ce qu’elles avaient d’abord perdu. Au nord du col de Sainte-Marie-aux-Mines, nous avons enlevé une tranchée.

Le conclave des jésuites a élu général le père Ledochowski, Polonais germanisant, dont le frère est un général autrichien. Il remplace un Allemand, le père Wernz.

Les Etats-Unis ont envoyé une note à l’Angleterre pour faire des observations sur l’emploi par la marine marchande britannique, du pavillon neutre. Ils ont envoyé une autre note à l’Allemage en disant que l’attaque d’un navire américain par un sous-marin allemand pourrait entrainer de graves complications

Asquith, Premier Ministre du Royaume-Uni, déclare aux Communes qu’il étudie l’application de mesures plus sevères contre le commerce allemand, l’ennemi violent systématiquement toutes les lois de la guerre.

Le ministre de Bulgarie à Rome, M.Risof, prétend que le cabinet de sofia, en contractant un emprunt à Berlin et à Vienne, n’a nullement aliéné sa liberté politique.

 

26/Journal de la grande guerre: le 30 août 1914

Dimanche 30 août 1914

Des Bretons se sacrifient à Tourteron (Ardennes)

0000050202-0http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/tourteronnais-en-memoire-des-braves-daout-1914

http://letourteronnais.fr/articles.php?lng=fr&pg=49

Les Russes défaits à Tannenberg

800px-Russian_prisoners_tannenbergLe 30 août 1914, un mois après l’ouverture des hostilités, la victoire surprise des Allemands sur les Russes à Tannenberg révèle aux Européens les plus avertis que cette guerre sera longue et sans pitié.

http://www.franceinfo.fr/emission/france-info-y-etait/2013-2014/30-aout-1914-les-russes-craquent-tannenberg-10-13-2013-12-10

http://www.herodote.net/30_aout_1914-evenement-19140830.php

http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2014/06/09/a-l-est-l-allemagne-gagne-une-bataille_4434641_3448834.html

http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tannenberg/

Infos publiées dans « le Miroir »

La Belgique envoie une délégation composée de trois ministres d’Etat en Amérique pour protester contre la destruction de Louvain et les autres actes de férocité commis par les Allemands. Mais Guillaume II, de son côté, a chargé le comte Bawstof, son ambassadeur à Washington, et M. Deruburg, sous secrétaire d’Etat des colonies, de riposter  à ces accusations. Cette riposte ne trompera personne.

Rome.-Le cardinal Agliardi, vice-doyen du Conclave, a l’intention de proposer à celui-ci d’intervenir auprès des belligérants pour qu’ils concluent un armistice durant le conclave.

Courcy: sur la piste de la statue russe que Poutine veut inaugurer

A lire sur le site de L’union (édition de reims) l’article de Valérie Coulet

Une statue en mémoire des soldats russes morts à Courcy en 1917 a bien été livrée dans le village marnais. Mais, à défaut d’avoir été inaugurée par Poutine, elle reste cachée…

http://www.lunion.presse.fr/region/sur-la-piste-de-la-statue-russe-de-courcy-ia3b24n386849

Vendredi 1 août journée franco-russe à la Pompelle et à Saint-Remi

porte_drapeau_mailly_1916_10A l’occasion du centenaire jour pour jour de la déclaration de guerre de l’Allemagne à la Russie, M. Alexandre Orlov, Ambassadeur de la Fédération de Russie en France sera présent à Reims pour une journée franco-russe, en présence de M. Arnaud Robinet, Député-Maire de Reims,  M. Marc Bouxin, membre d’honneur de l’Association du Souvenir du Corps Expéditionnaire Russe en France (ASCERF), et M. Michel Bernard, Sous-préfet de l’Arrondissement de Reims.

Le programme

– 17 h 00 : Fort de la Pompelle

Cérémonie du souvenir au monument commémoratif du Corps Expéditionnaire russe.

Dépôts de gerbes et présentation de l’espace dédié au Corps Expéditionnaire russe à l’intérieur du Musée

– 18 h 30 : Musée Historique Saint-Remi Inauguration de l’exposition célébrant l’alliance militaire franco-russe durant la Grande Guerre

Expo à Saint-Remi jusqu’au 24 août

Capture d’écran 2014-07-27 à 11.11.19Août 1914 : alors que la bataille de la Marne se joue en France, une offensive surprise de l’armée russe en Prusse orientale soulage le Front occidental… permettant à la France et à ses alliés de remporter la victoire. Un siècle plus tard, le Musée Historique Saint-Remi présente à Reims une exposition commémorative : « L’alliance militaire franco-russe durant la Grande Guerre ». A découvrir jusqu’au 24 août au coeur d’un monumenthistorique, inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une offensive surprise de l’armée russe en Prusse orientale, déclenchée dès août 1914, et l’important succès de la bataille de Gumbinnen sur l’armée allemande oblige l’État-Major du Kaiser à transférer précipitamment deux corps d’armée du Front occidental vers l’Est pour faire face aux troupes du Tsar Nicolas … Quelques jours plus tard, l’absence de ces deux Corps d’armée sur le champ de bataille de la Marne permet la victoire !

Réalisée en partenariat avec le Service des Archives d’État russe, la Société d’histoire militaire russe et le musée de Kaliningrad,  l’exposition présentée à Reims a également bénéficié du Centrede la Culture et des Sciences russe de Paris et l’Ambassade de la Fédération de Russie enFrance .

On y découvre de nombreuses photographies  illustrant la mobilisation et l’entrée en guerre de la Russie, une importante collection de gravures et de cartes postales  satiriques russes, mais aussi des documents d’archives inédits en France … qui témoignent des coulisses de l’entrée en guerre de la Russie. Parmi eux, ne pas manquer au cours de la visite les instructions manuscrites du Chef d’État-Major russe au général Jilinsky pour l’offensive surprise en Prusse orientale (août 1914) ou le télégramme secret que l’Ambassadeur russe en France adressa au ministre des affaires étrangères Sazonov à Petrograd le 20 septembre 1914…

Jusqu’au  dimanche 24 août, Musée Historique Saint-Remi