Archives du mot-clé sambre

1555/4 novembre 1918

Bataille de la Sambre

La seconde bataille de la Sambre (4 novembre 1918) (qui inclut la seconde bataille de Guise et la bataille de Thiérache) est une partie de l’offensive finale européenne des Alliés lors de la Première Guerre mondiale.

ur le front, la résistance allemande s’écroule. Un nombre sans précédent de prisonniers est fait lors de la bataille de la Selle et une nouvelle attaque est rapidement préparée. La Première armée française et les Première, Troisième et Quatrième armées britanniques sont rassemblées et reçoivent pour mission de progresser sur un front de 50 km à partir du sud du canal de Condé en direction de MaubeugeMons et de menacer Namur. Le but recherché était de, ensemble avec les forces américaines occupées à percer les forêts de l’Argonne, empêcher les efforts allemands de reformer une ligne défensive moins longue le long de la Meuse.

À l’aube du 4 novembre 1918, 17 divisions britanniques et 22 françaises lancent l’attaque. L’appui blindé fut limité à 37 chars faute de ressources.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_Sambre_(1918)

Jour de la Victoire en Italie

Grâce à l’offensive lancée le 24 octobre 1918, l’armée italienne remporte la Première Guerre Mondiale. L’armistice, signée à la villa Giusti (Padoue) le 3 novembre par le général italien Pietro Badoglio et par le général autrichien Victor Weber von Webenau, fixe la fin des hostilités le 4 novembre à 15 heures.

source: http://www.italiens-savoie.fr/4-novembre/

Les troupes néo-zélandaises libérèrent la ville  du Quesnoy (nord)

source photo http://www.ville-lequesnoy.com/pub/neozelandais/lq_neozelandais_1page.htm

Le 4 novembre 1918, les troupes néo-zélandaises libérèrent la ville fortifiée du Quesnoy après une bataille décisive qui fut leur dernière offensive de la Grande Guerre. Des liens d’amitié se formèrent par la suite entre les soldats et les civils libérés et, jusqu’à ce jour, de nombreux Néo-Zélandais visitent le Quesnoy, la seule ville française à être jumelée avec une ville en Nouvelle-Zélande, la ville de Cambridge dans la région du Waipa.

source: https://calenda.org/424661   

lire aussi http://www.ville-lequesnoy.com/pub/neozelandais/lq_neozelandais_1page.htm

Mort du  poète Wilfred Owen

Le 4 novembre 1918, à quelques jours de l’Armistice, le poète Wilfred Owen est touché mortellement le long du Canal de la Sambre tandis que la ville de Le Quesnoy est libérée par les Néo Zélandais.

source: https://horizon14-18.eu/wa_files/DossierPresse-Grandeguerre2014FR.pdf

lire la biographie: http://www.le-mot-juste-en-anglais.com/2014/12/wilfred-owen-1893-1918.html

Journal du lundi 4 novembre 1918

L’avance de l’armée anglo-belge s’est accentuée. L’ennemi s’est replié précipitamment vers Gand et le canal de Terneuzen.
Les troupes belges ont pris, de concert avec les nôtres, Eccloo, Waerchoot, le canal de la Leeve et Seewerghem. Elles sont à quatre kilomètres des lisières de Gand.
Sur le front de Valenciennes, les Anglais ont repoussé toute une série de contre-attaques et fait 4000 prisonniers. Ils ont enlevé les hauteurs au sud-est de Valenciennes et le village de Préseau.
Les troupes canadiennes ont réussi à s’emparer complètement de la ville même de Valenciennes.
Sur le front de l’Aisne, nos efforts, combinés avec ceux des Américains, ont forcé l’ennemi à battre en retraite à travers la forêt d’Argonne. D’importants progrès ont été réalisés par nous. Nous avons conquis Semuy, les bois de Vandy, le village de Dulley, Longvic, Primat. Plusieurs centaines de prisonniers ont été capturés.
Les Américains ont porté à 4000 le chiffre de leurs prisonniers. Ils tiennent Champigneulles, Beffre, Mort-homme, Verpel, Sivry-les-Buzancy, Thenorgues, Briqnenoy, Buzancy, Villers-de-Vendres et Cléry-le-Petit.
Les Italiens annoncent 80.000 prisonniers. Ils ont torpillé, dans Pola, le navire-amiral austro-hongrois.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/novembre18.html