Archives du mot-clé saulnes

1294/17 février 1918: (Suite) Paul Bolo fusillé

(Suite) Paul Bolo fusillé

bolo-execution

Le 17 février 1918 au matin, nous dit un témoin « en présence des magistrats qui venaient de l’éveiller et de lui annoncer la fatale nouvelle, le pacha Bolo se plut à revêtir du linge fin; il boutonna habilement un faux col; il refit deux fois le nœud de sa cravate; puis il prit un vêtement noir et de coupe élégante que son frère lui avait apporté à la prison et, avant de quitter sa cellule, il tint à enfiler des gants de chevreau blancs. Il est attaché au poteau de son supplice, devant douze soldats, tous volontaires, qui le passèrent par les armes. Justice était faite. De l’élégant homme d’affaires et séducteur il n’y eut plus qu’un cadavre écroulé. « Dans l’aube qui s’élevait au-dessus de la caponnière de Vincennes, on ne pouvait plus reconnaître Bolo Pacha qu’à ses gants blancs. »

source: http://www.apophtegme.com/ALBUM/bolo.htm

 Deux bombes perforent le plafond de l’église de Dieulouard (54)

17 février 1918.-Deux bombes perforent la voûte sans exploser. Ces bombes, après avoir été vidées, sont exposées dans la nef.

https://structurae.info/ouvrages/eglise-saint-sebastien-de-dieulouard

17 février 1918. Nous avons été nous promener à cheval à Soissons et nous avons vu un combat d’avions formidable. L’avion boche après un quart d’heure de lutte est tombé. Aussitôt, au galop, nous sommes allés voir. Il y avait à l’endroit où l’avion était tombé un épouvantable mélange de bois, de toile et d’acier tordu (…)Combat d’avion au-dessus de Soissons

source: https://books.google.fr/books?id=jOIhAgAAQBAJ&pg=PA282&lpg=PA282&dq=17+f%C3%A9vrier+1918&source=bl&ots=b1_t–gPlZ&sig=1yzgJc3eA4Pcu50ee82LdMkeZ1k&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj0h6ei5sjYAhUFPVAKHQe0BXM4ChDoAQg5MAQ#v=onepage&q=17%20f%C3%A9vrier%201918&f=false

Enorme explosion à Saulnes (Meurthe-et-Moselle)

Dans la nuit du 17 février 1918, un avion fit sauter une quantité formidable d’obus ; l’explosion détruisit une grande partie du village de Saulnes Basse, et endommagea les habitations de Saulnes Haute. A partir de ce jour, les habitants furent sans cesse alertés par les bombardements aériens et assistèrent à débâcle de l’armée allemande

source: http://www.saulnes.fr/saulnes-historique/la-premiere-guerre-mondiale/

Journal du dimanche 17 février 1918

En Champagne, dans la région de Ville-sur-Tourbe et en Haute-Alsace, au sud de Burnhaupt-le-Bas, nous avons repoussé des tentatives de coups de main ennemis.
De notre côté, au cours d’une incursion dans le secteur de Vauquois, nous avons fait un certain nombre de prisonniers.
Lutte d’artillerie active sur la rive droite de la Meuse, notamment dans la région de Bezonvaux et en Haute-Alsace.
Des avions ennemis ont lancé plusieurs bombes dans la région au nord de Nancy. On signale des tués et des blessés dans la population civile.
Sur le front anglais, les troupes du Lancashire ont réussi un coup de main dans la région de la voie ferrée d’Ypres à Staden. Onze prisonniers ont été ramenés. Les pertes sont légères du côté de nos alliés.
Les batteries allemandes ont été actives du côté de Lens et dans les secteurs de la Bassée et de Wyschaete.
En Palestine, les Anglais ont avancé leur ligne sur un front de six milles et une profondeur moyenne de deux milles de part et d’autre du village de Mukhinas. Ils ont repoussé une tentative ennemie au nord-ouest de Jérusalem.
Un sous-marin allemand a bombardé Douvres.
La Suède a invité le gouvernement de Petrograd à faire évacuer la Finlande.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier18.html