Archives du mot-clé torpillage

1424/27 juin 1918

Le torpillage du Llandovery Castle

Mme Follette disparut en mer lorsque le navire fut torpillé par un sous-marin allemand le 27 juin 1918. Les 14 infirmières militaires qui étaient à bord furent noyées quand le tourbillon causé par le naufrage du navire engloutit leur canot de sauvetage.

Cette nuit fatidique, le Llandovery Castle longeait la côte irlandaise vers l’Angleterre, où il revenait après avoir déposé 644 patients à Halifax. Ses feux réglementaires de la Croix-Rouge étaient allumés et il était peint de façon à être identifiable comme navire-hôpital. Vers 21 h 30, il y eut une violente explosion, et toutes les lumières s’éteignirent. Il fut rapidement établi que le navire avait été touché et qu’il coulait. Deux des infirmières étaient en chemise de nuit, les autres en uniforme. Elles portaient toutes un gilet de sauvetage.

source: https://www.canadian-nurse.com/fr/articles/issues/2016/novembre-2016/le-torpillage-du-llandovery-castle

Lire aussi: https://www.bulletinhistoirepolitique.org/le-bulletin/numeros-precedents/volume-17-numero-2/des-oiseaux-bleus-chez-les-poilus1-les-infirmieres-des-hopitaux-militaires-canadiens-francais-postes-en-france-1915-1919/

Parution du Pays de France

Journal du jeudi 27 juin 1918

Nous avons exécuté plusieurs coups de main dans la région de Mailly-Raineval, de Melicocq, de Vinly, du Cornillet, et en Lorraine. Ils nous ont valu des prisonniers et des mitrailleuses. Une nouvelle tentative allemande contre nos petits postes au nord de le Port a été repoussée.
Les troupes américaines ont effectué une brillante opération de détail dans les bois de Belleau. 150 prisonniers, dont un capitaine ont été, de prime abord, dénombrés.
Les Anglais, au cours de combats de patrouilles, ont fait des prisonniers aux environs de Sailly-le-Sec et à l’ouest de Merville.
Activité de l’artillerie ennemie aux environs de Ville-sur-Ancre, Gomécourt, Bailleul, sud de Lens et dans le secteur d’Hazebrouck.
Des tentatives ennemies sur les postes de nos alliés ont échoué sous le feu des occupants.
Les avions britanniques ont attaqué avec succès des voies latérales, des usines de Sarrebruck, des hangars, des locomotives, les casernes d’Offenburg, les usines d’explosifs et la gare de Carlsruhe.
De nombreux coups au but ont été observés. En Macédoine, sur la rive droite du Vardar, l’ennemi, après une violente concentration de feux, a attaqué nos ouvrages au nord de Rayadag. L’attaque a dû refluer avant d’avoir atteint nos lignes.
Un détachement grec a accompli un raid heureux sur la Strouma.

source: http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin18.html